dernière modification le 17 septembre 2018

Le centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l'Europe et des affaires étrangères et le réseau consulaire

Créé en 2008, Le Centre de Crise et de Soutien (CDCS) du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) a pour mission, la veille, l’anticipation, l’alerte et la gestion des crises se déroulant à l’étranger et nécessitant soit une réaction à un événement menaçant la sécurité des ressortissants français à l’étranger, soit une action humanitaire d’urgence. Il est également chargé du soutien à la stabilisation post crise.

Depuis novembre 2015, le directeur du CDCS dirige la Cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV), activée par le Premier ministre en cas d’attentat terroriste sur le territoire français et hébergée dans les locaux du CDCS.

Le rôle du CDCS au profit de la sécurité des français à l’étranger se décline en quatre grandes fonctions : la veille et l’alerte, l’information et la prévention, la préparation et la réponse aux crises consulaires, le traitement des affaires individuelles les plus sensibles (décès, disparitions inquiétantes, prises d’otage).

Lorsqu’un événement survenant à l’étranger menace la sécurité des ressortissants français, le CDCS, en lien avec le poste diplomatique concerné, peut être amené à mettre en place un dispositif spécifique de crise sous la forme d’une cellule de crise et d’une cellule de réponse téléphonique. Localisées au CDCS, elles complètent la cellule de crise et la réponse téléphonique organisées localement par le Poste, premier acteur de la gestion de la crise.

La réponse téléphonique a pour rôle de répondre aux familles inquiètes quant au sort de leurs proches. Elle consigne leurs coordonnées afin de pourvoir les rappeler dès que la personne qu’elles recherchent est localisée par les équipes de l’ambassade ou du consulat.

Son numéro est diffusé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères via les médias et les réseaux sociaux.

La cellule de crise du CDCS composée d’agents du MEAE est renforcée à la demande du directeur du CDCS qui la dirige par des agents d’autres ministères, du FGTI, des associations d’aide aux victimes et de victimes.

L’unité de lieu favorise une communication et une action coordonnée des services de l’Etat au service des français en besoin d’assistance.

Le directeur du CDCS peut également décider, en lien avec l’ambassade ou le consulat, de l’envoi de missions sur le terrain en coordination avec les équipes dépêchées par le Poste.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères s’appuie sur un important réseau d’ambassades et de consulats à l’étranger :
  • 160 ambassades au service des relations bilatérales
  • 114 sections consulaires
  • 16 représentations permanentes auprès des instances multilatérales
  • 89 consulats généraux et consulats

Les services consulaires sont à la disposition des ressortissants français pour les démarches administratives (Etat civil, notariat, élection, délivrance de carte d’identité et de passeport, etc.), en matière de protection et d’affaires sociales (assistance aux Français en difficulté, aide sociale, bourses scolaires).

Les services consulaires qui instruisent les dossiers de décès de français à l’étranger informent le CDCS lorsque ces décès interviennent dans des conditions suspectes. Le CDCS joue alors un rôle d’interface, de coordination et de relais entre la représentation consulaire et les familles résidant en France. Il les assiste, en complément du Poste, dans les démarches et les informe de l’aide dont elles peuvent bénéficier. Il avise les autorités judiciaires françaises des conditions du décès et de l’existence de procédures locales.

Le CDCS a également pour mission l’assistance aux familles dont un proche a disparu à l’étranger. Il facilite la relation avec le poste consulaire concerné et guide les familles dans les procédures administratives et (ou) judiciaires. Il les informe notamment des dispositifs d’aides dont ils peuvent bénéficier.