La Tour Eiffel illuminée à l'hydrogène vert

Transition Écologique
Publié le : 26/05/2021
AFP
Le 25 mai 2021, Paris s'est illuminé d'un nouvel éclat. Son édifice phare, la Tour Eiffel, a arboré une parure verte alimentée par de l’hydrogène décarboné. Une première.

Il est 22h30, ce 25 mai 2021, lorsque la Tour Eiffel change sa robe d’or en une toilette verte symbolisant l’hydrogène décarboné alimentant ses 20 000 ampoules scintillantes. Simple coquetterie ?

Que nenni ! Dressée en 1889, à l'occasion de l’Exposition universelle, la Belle n’a cessé de traverser les âges et de s’adapter à son époque. En ces temps où la question de la transition énergétique et du réchauffement climatique bat son plein, la tour de 324 mètres s’érige en modèle.

Hydrogène vert

C’est l’objectif exprimé par Louis-Noël Viviès PDG de l'entreprise (Energy Observer) qui a conçu le groupe électrogène du monument alimenté par de l’hydrogène vert, c’est-à-dire décarboné. L’éclairage de la Tour Eiffel par de l’hydrogène « doit montrer que les applications de production d’énergie à partir de l’hydrogène sont bien disponibles. Elles fonctionnent que ce soit en extérieur ou en mobilité ».

En extérieur, en effet, puisque ce groupe électro-hydrogène d’une puissance utilisable de 110 KW est aisément transportable sur des chantiers, des salles de spectacles, bref partout où de l’électricité est requise. Pas n’importe quelle électricité, une électricité produite sans émissions de CO2 avec de l’hydrogène vert.

Un hydrogène fourni par le Français Air Liquide, très impliqué dans le développement de l’hydrogène comme alternative aux énergies fossiles. « La solution hydrogène existe. Il faut collectivement poursuivre les initiatives de développement d’une société hydrogène avec des projets d’envergure en France et dans le monde », assure Matthieu Giard, PDG d’Air liquide.

Un objectif présent dans la stratégie du Gouvernement pour un hydrogène décarboné, présentée en septembre 2020.
 

La stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné en France
 

L’hydrogène est un pilier de la stratégie gouvernementale de décarbonation contre le réchauffement climatique, les pollutions atmosphériques et sonores. Cette ambition a été affirmée en 2015 avec un objectif de neutralité carbone à horizon 2050. La Stratégie nationale de développement de l’hydrogène vert, quant à elle, a été présentée le 8 septembre 2020.

La production de l’hydrogène décarboné – l’hydrogène vert – devient une priorité pour les pouvoirs publics. L’hydrogène décarboné sera produit par électrolyse via des installations d’énergie renouvelables (éolien, solaire….) et par un tissu industriel fort d'usines géantes.

7 Mds €, d’ici à 2030, sont consacrés à ce développement, dont 2 Mds € en 2021-2022.

Plus d'informations