Drapeau français
Source : Getty

Attractivité : la France confirme sa 1ère place européenne

Publié 11/07/2022

À l'occasion du sommet « Choose France », 14 entreprises se sont engagées pour des investissements à hauteur de 6,7 milliards d’euros et la création de 4 000 emplois pérennes dans le pays.

Partager la page

Pour la troisième année consécutive, la France est le pays le plus attractif d'Europe, selon les derniers résultats du baromètre EY.

1 222 projets d’investissements recensés en 2021, soit une hausse de 24% par rapport à l’année 2020.

Un dynamisme et une attractivité confirmés au sommet « Choose France », qui se tenait ce lundi 11 juillet 2022 au Château de Versailles.

5e édition

Rendez-vous incontournable, « Choose France » accueillait pour sa 5ème édition plus de 180 chefs d’entreprises étrangers.
À cette occasion, 14 entreprises se sont engagées pour :
  • des investissements à hauteur de 6,7 milliards d’euros ;
  • la création de 4 000 emplois pérennes dans le pays.

De nouveaux projets

Santé, automobile, aérospatial, naval, finances, technologies… Les secteurs représentés sont très variés, et confirment l’attractivité de la France sur les nouvelles technologies et les secteurs stratégiques contribuant à la réindustrialisation du territoire.
Parmi les annonces du sommet, le projet de « mega-fab » porté par STMicroelectronics et GlobalFoundries en Isère représente plus de 5,7 milliards d’euros d’investissement.

« C'est le plus grand investissement industriel des dernières décennies hors nucléaire et un grand pas pour notre souveraineté industrielle: c'est 1 000 emplois à la clé. »

Bruno Le Maire

Ministre de l'Économie, des Finances et de l'Attractivité industrielle et numérique
Ce projet permettra de doubler la capacité de production en France dans les technologies qui seront au cœur des besoins des industries d’ici à 2030 et
renforcera la résilience industrielle française et européenne en matière d’approvisionnement en composants.

Des emplois pérennes

Ces investissements vont permettre de développer l’emploi dans les régions françaises, comme FedEX qui va créer 1 200 emplois à Roissy (Val-d’Oise) ou encore Accenture qui prévoit la création de 500 emplois sur son nouveau site dans le Finistère.

Le choix de la rédaction