Economie

France 2030 | 3 nouveaux appels à projets pour accélérer les transitions agricoles et alimentaires


Dans le cadre du plan France 2030, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, annoncent avec Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, l’ouverture de trois nouveaux appels à projets développés pour accélérer le déploiement de nouvelles solutions innovantes au service de notre système alimentaire. Issues des stratégies d’accélération agricoles et alimentaires, ces trois appels à projets permettront d’accompagner entreprises, exploitants, start-ups et l’ensemble des acteurs du monde agricole et alimentaire, dès 2022.

Structurer les filières et les territoires, accompagner l'industrialisation des solutions et créer les conditions d'un système alimentaire durable, structuré et compétitif sont au cœur des ambitions de France 2030. Ce plan inédit, consacrant plus de 2,3 milliards d’euros aux transitions agricoles et alimentaires, doit permettre d’investir dans les solutions d’avenir pour accélérer le déploiement de la 3ème révolution agricole ; celle du vivant et de la connaissance au service de notre souveraineté alimentaire.  Les stratégies nationales "Alimentation durable et favorable à la santé" et "Systèmes agricoles durables et équipements agricoles contribuant à la transition écologique" ont été présentées en novembre 2021 par le Gouvernement.                     

Ouverts à hauteur de 207 millions d’euros dans le cadre du 4ème Programme d’investissements d’avenir (PIA4), les trois appels à projets vont concourir à un objectif : faire émerger des projets collectifs de recherche et les accompagner de leur réalisation jusqu’à leur déploiement. S’adressant aux acteurs des secteurs agricole et agroalimentaire (entreprises, exploitants, instituts techniques et de recherche, etc.) ainsi que des territoires, ces financements doivent permettre le déploiement de solutions concrètes et opérationnelles au service de la souveraineté alimentaire et de la compétitivité.

Fin décembre, ce sont déjà plus de 400 millions d’euros qui sont déployés par le 4ème Programme d’investissements d’avenir (PIA 4). Ces trois nouveaux appels à projets venant s’ajouter aux deux appels à projets dédiés aux start-ups de la Food Tech et de l’Agri Tech lancés en novembre : « Répondre aux besoins alimentaires de demain » sur le site de Bpifrance et  « Innover pour réussir la transition agroécologique » sur le site de Bpifrance.

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a déclaré : « La troisième révolution agricole est là ! France 2030, c’est maintenant avec ces appels à projets. Soutenir les acteurs innovants et les projets collectifs permettant de déployer leur solution est au cœur même de notre vision : c’est par l’investissement dans notre savoir-faire agricole, industriel et scientifique que nous relèverons les défis face à nous. La France a tous les atouts en la matière pour réussir et j’invite chacun à se saisir de ces nouveaux appels à projets. »

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a déclaré : « Ces nouveaux appels à projets ont un double objectif : d’une part ils permettront à nos exploitations agricoles d’accélérer leur transition en recourant à des robots agricoles et des agroéquipements décisifs pour l’avenir ; d’autre part ils permettront de faire émerger et de développer des offres industrielles françaises en matière de robotique agricole. »

Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, a précisé : « Les défis que nos secteurs agricole et alimentaire doivent relever sont majeurs et appellent un soutien renforcé et déterminé à l’innovation. Déjà de nombreuses réussites dans les domaines agricoles et alimentaires témoignent de la force créative des acteurs de notre pays et constituent un terreau fertile pour l’émergence des transformations de demain pour une agriculture et une alimentation durables. France 2030 et le PIA4 accélèrent leur déploiement avec ces trois nouveaux dispositifs. »

L’appel à projets « légumineuses » pour dévélopper des surfaces agricoles dédiées

Doté de 30 millions d’euros, cet appel à projets vise le développement des surfaces en légumineuses en France.

Dans la continuité de la Stratégie nationale pour les protéines végétales déployée par le plan France Relance, cet appel à projets a pour objectif de lever plusieurs verrous scientifiques et techniques dans les domaines de la production agricole, de la transformation alimentaire et de l’adoption des légumineuses par les consommateurs. Construits sur des partenariats public-privé, les projets doivent impliquer au moins un organisme de recherche et une entreprise, et s’étendre sur une durée de 3 à 6 ans.

Exemple de projet attendu : face à la nécessité de développer des cultures plus résilientes, cet appel à projets pourra soutenir des projets relatifs à la sélection génomique de variétés de protéines végétales et la recherche sur la composition protéique des graines de légumineuses

Calendrier : la clôture de l’appel à projets interviendra le 28 avril 2022.

Consulter le cahier des charges sur le site de l’Agence Nationale de la Recherche

L’appel à manifestation d’intérêt « Démonstrateurs territoriaux des transitions agricoles et alimentaires »

Prévoyant le déploiement de 152 millions d’euros sur cinq ans, cet appel à manifestation d’intérêt doit permettre de faire émerger des projets territoriaux agissant pour une alimentation saine, durable, performante et structurée entre les acteurs locaux.

Regroupant notamment des acteurs du secteur agricole et agroalimentaire sur un territoire donné, l’objectif est de déployer des projets d’innovations, tant technologiques qu’organisationnelles, en s’appuyant sur le numérique, la robotique, la génétique, le biocontrôle, les nouvelles sources de protéines végétales, la fermentation ou encore l’économie circulaire. Les démonstrateurs permettront, après une phase d’ingénierie approfondie, d’accompagner la mise en œuvre des expérimentations et innovations en conditions réelles.

Exemple de thématiques : cet appel à projets accompagnera les projets visant notamment à répondre aux défis du changement climatique et de la gestion collective de l’eau. Il s’agit par exemple de coordonner des initiatives relatives à l’amélioration de la génétique tant végétale qu’animale, au développement des infrastructures agroécologiques et des pratiques culturales préservant et améliorant la qualité des sols.

Calendrier de dépôt d’une manifestation d’intérêt :

  • Première échéance : 1er juin 2022
  • Deuxième échéance : 2 décembre 2022

Consulter le cahier des charges sur le site de la Banque des Territoires

L'appel à projets « Financement des prÉsÉries d'agroéquipements automatisÉs ou intelligents

Doté de 25 millions d’euros sur 2 ans, cet appel à projets vise à soutenir financièrement les acteurs de la robotique agricole mobile, des agroéquipements et des innovations technologiques liées aux équipements agricoles, dans la fabrication et les essais de leurs préséries sur des sites agricoles en conditions réelles.

Cet appel à projets permettra de conforter les entreprises françaises en tant que pionnières dans la conception et la production de solutions innovantes pour contribuer à la troisième révolution agricole, tout en accompagnant nos agriculteurs, entrepreneurs et salariés dans la modernisation de leurs exploitations agricoles, de leurs sites de production, et dans l’acquisition de nouvelles compétences.

Exemple d’agroéquipements : avec l’ambition d’encourager les pratiques durables, cet appel à projets pourra soutenir le développement de nouveaux pulvérisateurs diminuant l’usage des phytosanitaires, d’infrastructures favorisant la protection de l’environnement mais également le bien-être animal.

Calendrier : trois relèves de cet appel à projets sont prévues

  • Première échéance : 16 février 2022
  • Deuxième échéance : 31 mai 2022
  • Troisième échéance : 5 octobre 2022

Cet appel à projets s’inscrit dans le plan national de relance et de résilience (PNRR) et plus globalement, au niveau européen, dans le plan de relance NextGenerationEU.

Consulter le cahier des charges sur le site de Bpifrance

Lire le communiqué de presse
 

Partager cette page