France 2030 : La trajectoire se poursuit pour mieux vivre, mieux produire et mieux comprendre le monde

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 12/12/2023 |Modifié 12/12/2023

À l’occasion d’un déplacement à Toulouse le 11 décembre 2023, le président de la République, en présence de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Dominique Faure, ministre chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, avec Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, en charge de France 2030, a rassemblé la communauté France 2030 locale autour de projets concrets soutenus par le plan. Il a ainsi pu rappeler la trajectoire de France 2030 à l’œuvre. La dynamique collective de tous les territoires, engagée depuis 2021, s’accélère et projette les ambitions de France 2030 vers le futur.

France 2030, une politique prioritaire du gouvernement

Lancées en 2021, les actions de France 2030 répondent aux ambitions voulues par le président de la République. Fruit d’une réflexion collective, ce plan d’investissement favorise l’innovation, l’industrialisation, la recherche et la formation pour renforcer la souveraineté industrielle et technologique de notre pays dans les domaines stratégiques pour le futur. Avec une ambition : mieux comprendre le monde, mieux vivre et mieux produire à l’horizon 2030.
Concrètement, France 2030 accélère les mutations de nos systèmes et fait émerger de nouveaux acteurs sur tout le territoire, avec 65% des fonds à des porteurs installés en régions (hors Ile-de-France), pour répondre aux grands enjeux sociétaux actuels : écologiques, démographiques, économiques, industriels et sociaux. 50% des dépenses sont consacrées à la décarbonation de l’économie, et 50% à des acteurs émergents, porteurs d’innovation sans dépenses défavorables à l’environnement (au sens du principe Do No Significant Harm).
Au total, 54 milliards d’euros ont été votés en Loi de finances 2021 et 2022, et sont investis dans des entreprises, universités et organismes de recherche en France pour les accompagner dans leurs transitions. La mise en mouvement est déjà manifeste dans les secteurs de la santé, de l’automobile, de l’hydrogène décarboné, de l’électronique, du quantique, du spatial, de la biothérapie et bioproduction, de l’agriculture et de l’alimentation, ou encore de la culture.
8 lauréats France 2030 ont présenté au président de la République le projet, et les prochaines étapes à venir.

France 2030, la trajectoire en quelques chiffres

(Chiffres hors Aide guichets, fonds propres et France 2030 régionalisé au 31/10/2023
  • 25 Mds € engagés
  • 4,1 Mds € décaissés au deuxième trimestre 2023
  • 3 200 projets soutenus
  • Plus de 3 500 bénéficiaires uniques
  • + 34 000 nouvelles places de formation certifiantes et diplomantes aux métiers d’avenir
  • 3212 dépôts de brevets envisagés
  • 55 961 emplois directs prévisionnels créés ou maintenus
  • France 2030 Régionalisé : 12 régions métropolitaines et 4 régions ultramarines
  • En pourcentage du nombre total de bénéficiaires
  • 46% de PME, ETI et TPE (en nombre de bénéficiaires)
  • 17% de grandes entreprises
  • 27% d’entreprises publiques, d’organismes de recherche et d’Universités
Le Comité de Surveillance des Investissements d'Avenir (CSIA), comité indépendant ayant pour mission d’éclairer le gouvernement dans l’élaboration des politiques d’innovation, a rendu à la Première ministre en juillet 2023 un rapport complet portant sur l’évaluation des impacts économiques de France 2030. Selon les conclusions de ce rapport, le plan aurait un impact très positif sur l’activité économique, par une hausse du PIB comprise entre 40 et 80 milliards d’euros et la création de 288 000 à 600 000 emplois nets à horizon 2030.

France 2030 : des projets concrets à Toulouse

Sur la scène, 8 lauréats se sont succédé pour présenter leur projet et les prochaines étapes à venir :
  • Elicit Plan, et son projet Besta V2, a pour objectif de développer des produits de biostimulation à base de Phytostérols qui ont pour effet de limiter le stress hydrique des plantes améliorant ainsi significativement les rendements. Les principales cultures visées par ces produits pour le moment sont le maïs et le soja mais demain pourraient être utilisés sur le blé, la pomme de terre, le pois et la vigne.
  • A partir des données cliniques et en virtualisant les savoirs médicaux, Dassault Systèmes et ses partenaires (8 IHU/CHU français, Inria, 4 startups) développent MEDITWIN : une plateforme multidisciplinaire proposant des jumeaux numériques pour la pratique médicale, améliorant le diagnostic, l’aide à la décision, le soin et la prévention au service des.
  • Lifen et Gustave Roussy s’associent pour analyser en temps réel différentes informations relatives aux patients suivis en oncologie, pour structurer ces données et permettre ainsi d’améliorer la qualité de suivi et de prise en charge.
  • Carbios développe une technologie de recyclage de plastique grâce à des enzymes, pour le développement de leur première usine. Leur technologie élargit la gamme des plastiques pouvant être recyclés pour des applications à haute valeur ajoutée. 
  • EMISSIVE développe un nouveau type d'expérience culturelle pour apprendre en s'emerveillant : les Expéditions Immersives. Après Eternelle Notre-Dame et l’Horizon de Kheops à l’Institut du monde arabe, Mondes disparus est actuellement au Museum national d’histoire naturelle. Les productions d’Emissive se déploient en France (Lyon, Paris) et à l’international (Shanghai, Londres), ouvrant de nouvelles perspectives dans les secteurs du patrimoine et de la création immersive.
· The Exploration Company développe, construit et exploite la capsule spatiale Nyx, un vaisseau cargo devant à terme évoluer pour transporter des humains.
· Le projet Draisy du groupe Lohr vise à développement un train modulaire hybride de petite taille (30 à 80 places) qui redynamisera les lignes de desserte fine des territoires comprises entre 20 et 100 km et de fréquentation 1500 voyageurs/jour.
  • Qualisteo est une start-up éco-innovante, labellisée Greentech Innovation 2021 et Solar Impulse Foundation. La société développe une technologie radicalement innovante, 100% made in France dédiée à l’efficacité énergétique pour les bâtiments industriels. La solution commercialisée aujourd’hui se situe sur toute la chaine de valeur de l’efficacité énergétique, c’est pourquoi Qualisteo se définit comme un « EPC » de l’efficacité énergétique. Les industriels accompagnés font un minimum de 10% de réduction sur les consommations.

Partager la page