19 mai 2021

Communiqué l 31 lauréats à l'occasion du deuxième appel à projets " PSPC régions"

Dans le cadre de la quatrième phase de la politique des pôles de compétitivité (2019 – 2022), l’État et les Régions ont souhaité poursuivre une politique active de cofinancement des projets de recherche et développement collaboratifs. Après 25 appels à projets déjà menés conjointement par l’État et les Régions, une nouvelle dynamique s’est engagée avec le lancement d’une deuxième vague de l’appel à projets « Projets Structurants Pour la Compétitivité (PSPC) – Régions » (dit « AAP PSPC-Régions »), cofinancé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) de l’État et par les Régions, et qui s’inscrit plus largement dans le plan France Relance et les plans de relance régionaux.

Clôturée le 3 novembre 2020, la seconde édition de l’appel à projets « PSPC-Régions » a permis de sélectionner 31 projets parmi les 86 dossiers reçus pour un montant total de 40 M€ d’aides, dont 20 M€ financés par le Programme d’investissements d’avenir et près de 20 M€ financés principalement par les Régions et les autres collectivités territoriales.

 

Les retombées économiques attendues des projets et la structuration induite de filières doivent concerner toutes les entreprises et en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). Leur réalisation peut comporter des phases de recherche industrielle ainsi que des phases plus aval de développement expérimental, préalables à la mise sur le marché.

 

Dans cette action, et dans le respect des règles européennes, le Programme d’investissements d’avenir intervient sous la forme de subventions et d’avances récupérables. Les Régions ont financé les projets selon des modalités qui leur sont propres et l’appel à projets a été opéré par Bpifrance.

La labellisation d’un projet par un ou plusieurs pôles de compétitivité permet de confronter la pertinence du projet à la vision d’experts et un accompagnement du porteur du projet dans sa démarche de définition et de structuration du projet. Elle traduit sa qualité et sa cohérence avec la stratégie du ou des pôle(s). Cette labellisation conduit à une bonification du taux d’aide pour les PME et ETI lauréates.
 

Quelques exemples de projets retenus

Auvergne Rhônes-Alpes

Le projet DOPER adresse la filière des « communications optiques ultra-rapides cohérentes », depuis les composants, avec la photonique intégrée sur silicium, jusqu’au système. Stratégiques pour la France et l’Europe, les technologies optiques sont au cœur de la digitalisation et supportent les applications internet fixe et mobile.  Issue de la filière microélectronique à semi-conducteurs, la photonique intégrée sur silicium est également au cœur des capteurs 3D (utilisés pour l’automatisation industrielle et les véhicules autonomes), et en support du développement de solutions de cybersécurité quantique.

  • Pôle Minéalogic / associant les partenaires : Scintil Photonics, CEA - Centre de Grenobl, EKINOPS

BRETAGNE

Projet CORSAIRE : les besoins des systèmes RF et hyperfréquences s'avèrent être de plus en plus élevés en termes de performances compte tenu des contraintes récurrentes d'exploitation optimale des ressources spectrales. Les équipements électroniques doivent s'adapter afin de couvrir un maximum de bandes, permettant ainsi de diversifier et d'augmenter le nombre d'usages mais aussi répondre aux défis technologiques future comme la 5G. Le projet CORSAIRE consiste donc à mettre au point une technologie innovante de circuit imprimé multicouche hyperfréquence basée sur une haute densité d'intégration afin de miniaturiser la taille des circuits imprimés, et d’améliorer leurs performances électriques.

(Porteur de projet : PROTECNO)

  • Pôle Images&Réseaux-TES (I&R) / associant les partenaires : PROTECNO, Elliptika, Université de Bretagne Occidentale, AUTOCRUISE

OCCITANIE

Le projet ETINCELL : Porté par Flash Therapeutics, Honing Biosciences, l'INSERM, le CNRS et l'Université de Montpellier, le projet ETINCELL vise à développer à des fins de thérapie cellulaire antitumorale des cellules médicaments génétiquement modifiées et régulées à partir de cellules pluripotentes à des fins d'immunothérapie antitumorale. Le but est de valider une ligne de production capable de produire un prototype de de cellules médicaments.

  • Pôle Medicen Paris Région / associant les partenaires : Flash Therapeutics, CNRS - Délégation Régionale Ile de France Sud (DR04), Université de Montpellier, Honing Biosciences, Inserm