France 2030 : Roland Lescure et Jean-Noël Barrot annoncent les 12 nouveaux lauréats du dispositif « Première usine »

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 13/12/2023 |Modifié 13/12/2023

Le président de la République a rappelé, ce lundi 11 décembre à Toulouse, les premiers impacts du plan France 2030 sur l’économie dans de nombreux domaines stratégiques comme l’énergie, la mobilité, la santé, le spatial, la décarbonation, l’agriculture, la culture, ou encore les technologies numériques. La réindustrialisation est un des axes clés du plan avec l’ambition de faire émerger au moins 100 sites industriels par an et d’accélérer la croissance des entreprises françaises à un niveau européen. A cette occasion, Roland Lescure, ministre chargé de l’Industrie, et Jean-Noël Barrot, ministre chargé du Numérique, annoncent 12 nouveaux lauréats du dispositif « Première usine ». Depuis le lancement du dispositif, ce sont déjà 51 projets industriels soutenus.

L’appel à projets (AAP) « Première Usine », opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance, est destiné aux start-ups et aux PME innovantes porteuses d’un projet ayant une vocation industrielle. Lancé en 2022, ce dispositif permet de faciliter l’industrialisation de productions innovantes et stratégiques sur le territoire français. Il s’inscrit dans la dynamique de reconquête industrielle amorcée par l’Etat avec France 2030.
À l’issue des quatre premières vagues, ce sont au total 51 projets qui sont soutenus à hauteur de 240 millions d’euros de soutien public pour financer leurs premières implantations industrielles, représentant au total plus d’1 milliard d’euros d’investissements productifs.
Dans le cadre de cette quatrième relève, 12 projets seront soutenus à hauteur de 60 millions d’euros de soutien publics, permettant un total de 240 millions d’euros d’investissements productifs. Ils viennent s’ajouter aux 39 projets lauréats des relèves précédentes.
Les lauréats de cette relève opèrent dans des secteurs d’intérêt prioritaire (biologie, électronique, transport et matériaux bas-carbone, recyclage, énergie et agroalimentaire), avec un fort potentiel de croissance.
Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre du plan « Start-ups industrielles » de l’Etat, qui vise à convertir l’excellence de la recherche et de l’entrepreneuriat français en réussites industrielles et productives. À ce jour, plus de 1900 start-ups à vocation industrielle ont été identifiées sur le territoire, représentant un fort potentiel de réindustrialisation et un intérêt socio-économique structurant (création d’emplois, investissements, attractivité des territoires). C’est pourquoi le Gouvernement a renforcé les dispositifs de soutien à l’industrialisation et a fixé un objectif de 100 sites industriels inaugurés par ces entreprises en 2025.
Au-delà de l’accompagnement financier, France 2030 soutient les pépites françaises et les aide à accélérer leur industrialisation et leur croissance grâce à un accompagnement extra-financier en coopération avec les services de l’Etat dans le cadre du programme French Tech 2030, copiloté par la Mission French Tech, le Secrétariat général pour l’investissement et Bpifrance.

Partager la page