France 2030 : Annonce des 25 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt « pôles territoriaux d’industries culturelles et créatives »

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 26/10/2023 |Modifié 26/10/2023

Dans le cadre de France 2030, Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, et Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, en charge de France 2030, annoncent la liste des 25 lauréats de la première phase du dispositif « Pôles territoriaux d’industries culturelles et créatives », pour un montant total de 2 millions d’euros.

Ce dispositif ambitieux doté d’un budget total de 47 M€ et opérée par la Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts) qui instruit et accompagne les dossiers de candidature, vise à encourager l’émergence d’initiatives collectives visant à structurer un écosystème entrepreneurial culturel et créatif local, de types clusters ou hub d’entreprises, notamment dans les secteurs des métiers d’art, design et création de mode, technologies du son et de l’image.
Ce dispositif s’adresse à des projets qui cherchent à bâtir ou à consolider la structuration de pôles organisés autour d’entreprises culturelles innovantes, de lieux culturels de diffusion, d’associations, d’établissements de formation et de recherche, et de collectivités territoriales,
La première phase du dispositif lancée sous la forme d’un appel à manifestation d’intérêt pour identifier les porteurs de projet consiste à les accompagner dans la structuration de leur initiative, via le financement d’ingénierie de projets, afin qu’ils puissent structurer leur initiative et répondre au mieux à l’appel à projets qui interviendra dans quelques mois ».

Un processus de sélection transparent et exigeant

138 candidatures ont été déposées et évaluées par un comité d’experts présidé par Didier Fusillier avec l’appui d’Hélène Amblès, vice-présidente, et composé de 17 personnalités qualifiées indépendantes aux profils complémentaires. Ce comité d’experts a sélectionné les dossiers répondant le mieux aux critères du cahier des charges et à l’ambition de France 2030 : inscription dans les dynamiques de développement locales, associant un grand nombre de structures culturelles ; effet d’entraînement sur le développement d’une filière sur le territoire ; propension à développer des projets d’innovation, en lien avec la recherche et la formation ; capacité du projet à assurer sa viabilité économique.

Des projets lauréats d’une grande diversité

Parmi les 25 projets lauréats, la majorité d’entre eux (17) portent spécifiquement sur l’un des secteurs affichés comme prioritaires - métiers d’art, design et création de mode, technologies du son et de l’image - et 7 sont transversaux à l’ensemble de la filière industries culturelles et créatives.
Parmi les lauréats figurent des pôles installés franchissant une nouvelle étape de développement, tels que le Pôle territorial Mode et design (Toulon Provence Méditerranée), le Pôle européen de la Céramique (Limoges), ou le Quartier de la création (Nantes). Apparaissent également des pôles émergents et prometteurs ayant besoin de fédérer des acteurs de filières sur leurs territoires en mutualisant des ressources et des moyens en R&D, innovation, design (le Pôle expérimental des métiers d’art de Nontron et du Périgord-Limousin, le projet « Archipel des récits » porté par la Cinémathèque de Bretagne) ou de développer des stratégies de filières communes sur un territoire en leur donnant une portée nationale, comme le projet « Desgenétais » en Normandie, autour de l’industrie du textile, de la mode et du design, avec un axe dédié au lin et aux fibres textiles locales.
L’éventail des projets retenus témoigne d’une dynamique de structuration de la filière des industries culturelles et créatives sur l’ensemble du territoire national, avec des lauréats situés dans 14 régions, dont 2 en outre-mer (la Martinique et la Réunion), et ancrés aussi bien dans des grandes métropoles (Grand Annecy, Le Mans Métropole, Marseille par exemple) que dans des territoires ruraux à l’instar du projet « La Cité digitale » situé dans la commune du Soler en Occitanie.
A l’issue de ce premier appel à manifestation d’intérêt, les échanges avec les porteurs de projet sélectionnés comme avec de nouveaux candidats permettront de préparer l’appel à projet doté de 45M€ qui sera lancé au printemps 2024. Il sera destiné, là aussi, à soutenir en priorité des pôles territoriaux dans le domaine des métiers d’art, du design et de la mode d’une part, des technologies du son et de l’image d’autre part.

Partager la page