Le plan 2021-2027 contre le chlordécone aux Antilles

France Relance
Publié le : 24/02/2021
Un régime de bananes
Photo : AFP / Yadid Lévy / Robert Harding
Le Gouvernement vient d'annoncer ce 24 février 2021 un plan contre le chlordécone en Guadeloupe et en Martinique, résultat d'échanges avec les parties prenantes et d'une consultation publique organisée fin 2020.

Ce plan a pour ambition d'agir à la fois sur les aspects sanitaires, environnementaux et économiques de la pollution au chlordécone (molécule insecticide utilisée contre le charançon du bananier) afin d'avancer « sur le chemin de la réparation et des projets », selon la volonté du président de la République.

Le Plan poursuit et renforce ainsi les mesures déjà engagées pour réduire l’exposition des populations au chlordécone en Guadeloupe et en Martinique, ainsi qu’à déployer des mesures d’accompagnement adaptées.

92 M€ y sont alloués, dont plus de 31 financés par le Programme des interventions territoriales de l’État (PITE), complétés par d’autres financements de l’État, dont 3 M € via France Relanceet 16 M € de fonds européens à mobiliser avec l’appui des collectivités territoriales.

Les priorités du plan

Les 6 stratégies et 47 mesures de ce plan permettent de couvrir l’ensemble des enjeux et priorités :

· Communication : pour mieux informer et sensibiliser tous les publics afin de protéger la population ;

· Recherche : pour renforcer les connaissances et les appliquer sur le terrain ;

· Éducation : pour former les citoyens dès le plus jeune âge ;

· Santé : pour protéger la santé et l’environnement et pour promouvoir une alimentation locale saine et durable vers le « zéro chlordécone » ;

· Travail : à destination des assurés, des médecins et des entreprises ;

· Socio-économie : pour accompagner les professionnels impactés.

Pour s’assurer de la bonne mise en œuvre de ces stratégies, le Gouvernement a nommé une directrice de projet chargée de la coordination interministérielle du plan, Edwige Duclay.