La cohabitation solidaire, un dispositif majeur de l’accueil et de l’insertion des réfugiés piloté par la Dihal

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 20/06/2023 |Modifié 28/06/2023

À l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, mardi 20 juin, qui célèbre la persévérance et le courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays d’origine pour échapper au conflit ou à la persécution, la Dihal revient sur le programme « Cohabitations Solidaires ». Il a permis depuis 4 ans l’accueil de 1 100 réfugiés chez des particuliers ou dans des colocations solidaires pour démarrer une nouvelle vie.

Lancé le 20 juin 2019, l’appel à projet « Cohabitations Solidaires » soutient le développement de projets d’accueil de réfugiés dans des foyers français et de colocations entre personnes réfugiées et citoyens français. Ce dispositif prend la suite de l’appel à projets hébergement citoyen de réfugiés chez des particuliers, piloté par la Dihal depuis 2017.
Le programme s’adresse à des réfugiés sans-abri ou mal logés. Il permet d’offrir, en plus d’un hébergement, un cadre rassurant et stable avec un accompagnement global assuré par des associations, favorisant l’intégration des personnes dans la société française.
Durant toute la période de la cohabitation, les personnes réfugiées construisent un parcours d’intégration sur le long terme avec une association. À l’issue de la cohabitation, plus de 75% des personnes concernées trouvent une solution de logement adaptée à leur situation.
Réunis le 10 mai dernier pour un comité de pilotage, associations et partenaires ont dressé le bilan du dispositif et esquissé avec la Dihal les perspectives d’évolution du programme.

Partager la page