Justice : aider des mineurs en difficulté en devenant réserviste

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 07/11/2023 |Modifié 07/11/2023

La protection judiciaire de la jeunesse recherche des citoyens volontaires, actifs ou retraités, désireux de mettre leur expérience professionnelle au service de jeunes pris en charge par la Justice.

Un visuel de la campagne pour devenir réserviste montrant un homme souriant en polo et veste, avec l'inscription
Mettre son expérience professionnelle au service de jeunes en difficulté, c’est possible. La protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) est à la recherche de citoyens pour rejoindre sa réserve de volontaires s’engageant au bénéfice de mineurs pris en charge par la Justice.  

Instauré par la loi de finances pour 2022, ce dispositif s’appuie sur le volontariat de Français âgés entre 18 et 75 ans. Actifs ou retraités, ces professionnels s’engagent sur leur temps libre aux côtés des personnels éducatifs de la PJJ pour remplir des missions d’accompagnement, de formation, de mentorat ou conduire des projets. 

Les missions et rémunérations varient selon les profils des volontaires et la nature des missions proposées, qui peuvent être au niveau local ou national.  

La durée du contrat est d’un an renouvelable. Les périodes d'intervention sont de 150 jours maximum par année civile.


Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction