1. Justice
    2. Mineurs

L'application 3018 pour aider les victimes de cyberharcèlement

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 09/02/2022

Le Gouvernement soutient le lancement de cette application mobile qui a vocation à assurer une prise en charge rapide et globale des enfants victimes de cyberharcèlement.

Partager la page

Source : AFP
En France, un enfant reçoit son premier appareil numérique en moyenne à l'âge de 10 ans et 20% des jeunes de 8-18 ans déclarent avoir déjà été confrontés à une situation de cyberharcèlement. C'est pour mieux accompagner les victimes de cyberharcèlement que l'application 3018 a été lancée. À l'occasion du Safer Internet Day , le Gouvernement soutient le lancement de cet outil, un nouveau point d'entrée pour signaler toute situation de cyberharcèlement des enfants , afin d'assurer une prise en charge rapide et globale de la victime. Depuis le 8 février, l'application est disponible en téléchargement gratuit.

Quatre fonctions clés

Téléchargeable sur tous les smartphones , l'application 3018 propose quatre fonctions clés :
  1. Une prise de contact instantanée au travers d'un tchat avec un professionnel du 3018, ainsi que le contact direct au numéro national 3018 ;
  2. Le stockage des preuves du harcèlement vécu (captures d'écran, photos, liens url, etc.) dans un coffre-fort numérique et sécurisé, transférables aux équipes 3018 ;
  3. Un accès rapide à des fiches pratiques sur le cyberharcèlement pour s'informer sur ses droits et savoir comment réagir ;
  4. L'auto-évaluation de sa situation à l'aide d'un questionnaire, pour encourager la victime à demander de l'aide.
Le 3018 dispose de procédures de signalement accélérées pour faire supprimer les comptes ou les contenus en quelques heures sur les réseaux. Il est le partenaire du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de Sports de la plateforme PHAROS et du 119 Enfance en danger pour réaliser des signalements prioritaires. Il conseille les victimes dans leurs formalités pour porter plainte le cas échéant . Avec l'accord de l'appelant, les signalements faits auprès du 3018 seront transmis aux référents harcèlement académiques pour assurer un suivi immédiat de la situation au sein de l’école.

Développement exponentiel des réseaux sociaux

Le lancement de cette nouvelle application sera complémentaire du plan contre le harcèlement lancé dès 2018 compte-tenu du développement exponentiel des réseaux sociaux et du cyberharcèlement qui implique une mobilisation accrue. Outre le déploiement progressif du programme pHARe dans toutes les écoles et les collèges depuis la rentrée 2021, le ministère a amorcé un processus de dialogue avec les plateformes pour les amener à prendre toutes leurs responsabilités pour prévenir ces fait s, mais aussi pour accentuer leur réactivité lorsqu'il s'agit de retirer des contenus. Enfin, une certification aux usages du numérique sera passée par chaque élève de 6ème afin d'intégrer les diverses dimensions de la citoyenneté numérique, dont la responsabilité numérique, l'action contre les cyberviolences, la compréhension des enjeux techniques, sociaux, économiques et écologiques liés à l'internet.