Une femme observe une étiquette sur un produit alimentaire.
Source : Getty

Des aliments sûrs pour une meilleure santé

Publié 08/06/2022

Des champs jusque dans l'assiette, des bonnes pratiques d'hygiène existent pour garantir la sécurité sanitaire des aliments. Suivez le guide.

Partager la page

De bonnes pratiques d’hygiène dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture aident à limiter l’émergence et la propagation de maladies d’origine alimentaire.
La 3e édition de la journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments est, aussi, l'occasion de rappeler aux consommateurs l’importance d’une nourriture saine et les bons gestes pour bien conserver ses aliments.

Les maladies d’origine alimentaire sont généralement de nature infectieuse ou toxique. Elles sont souvent invisibles à l’œil nu et à l’odeur. En cause : virus, parasites ou des substances chimiques.

Conserver et stocker ses aliments

Conservez au frais les plats cuisinés, les pâtisseries contenant de la crème, les aliments non pré-emballés et consommez-les dans les trois jours après achat.
Dans le réfrigérateur :
  • emballez bien vos aliments
  • nettoyez régulièrement votre réfrigérateur
  • maintenez la température de la zone la plus froide entre 0 et +4°C
  • vérifiez souvent l’étanchéité des portes.
Concernant les produits frais, ne les laissez pas exposés à température ambiante trop longtemps.
Quant aux produits surgelés, ils doivent être achetés en dernier et placés rapidement au congélateur. Respectez, également, les conseils de préparation et de décongélation mentionnés sur l’étiquette et ne recongelez jamais un produit déjà décongelé !

Contrôler la chaîne alimentaire en France

Le Plan national de contrôles officiels pluriannuel 2021-2025 (PNCOPA) est le dispositif stratégique de la qualité sanitaire des aliments en France.
Chaque année, de très nombreux contrôles sont réalisés dans le champ de la sécurité sanitaire de la chaîne alimentaire, complétés par la surveillance et les actions contre les maladies en santé animale et santé des végétaux (données 2019).
Ces contrôles ont pour objectif la prévention des risques pour l’homme :
  • liés à son alimentation : risques microbiologiques, risques chimiques ou physiques ;
  • dus aux animaux (par ex. : salmonelloses alimentaires, zoonoses) et aux pratiques agricoles (par ex. : usage d’antibiotiques et de produits phytopharmaceutiques) ;
  • via l’introduction sur le territoire national de maladies animales et d’organismes nuisibles aux végétaux, la santé et le bien-être animal et la santé des végétaux ;
  • par la garantie de la qualité sanitaire et phytosanitaire des productions françaises vis-à-vis des pays vers lesquels ont lieu les exportations françaises.

En vidéo : comment la France et l’Europe assurent la sécurité des aliments