Nos prochains événements

 
Atelier 74 - FTM

Atelier 74 - FTM Infos pratiques
 

À l’intersection des politiques du logement et de l’immigration, le concept du foyer de travailleurs migrants n’a que trop rarement croisé le regard des historiens, sociologues, politologues ou économistes. Par l’inscription de cette thématique au sein de son comité d’études, la Commission interministérielle pour le logement des populations immigrées (Cilpi) s’attachera à renouer les fils de la mémoire et de la connaissance historique, pour dégager des axes d’évolution et répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain.

L’atelier sera rythmé par trois débats illustrant trois temporalités :

  • Dans les années 1950/60, pour endiguer le développement anarchique des bidonvilles et répondre à l’arrivée massive d’une immigration de travail, une nouvelle forme de logement s’est développée : le foyer de travailleurs migrants. Ces structures, créées dans l’urgence, ont-elles répondu aux besoins de logement des travailleurs migrants ?
 
  • Dans les années 1990, la prise de conscience du profond isolement des foyers suscite l’émergence d’une politique publique ambitieuse pilotée par la Cilpi : le Plan de traitement des foyers de travailleurs migrants, visant à transformer ces derniers en résidences sociales. Au bout de 20 ans de PTFTM, il convient d’évaluer cette politique, afin de pointer ses réalisations et ses succès, mais aussi ses marges d’évolution.
 
  • La résidence sociale doit sans cesse s’adapter aux évolutions des populations accueillies, des politiques publiques et des contextes locaux. Sa flexibilité lui permet-t-elle de s’adapter aux nouvelles attentes ? Quelles perspectives pour une structure qui répond de plus en plus à l’urgence sociale ?

 

Informations & inscriptions

 

Atelier 73 - scolarisation

Atelier 73 - scolarisation Infos pratiques

La Dihal consacre son atelier mensuel le 12 mars 2020 à la question de la scolarisation des enfants vivant en situation de grande précarité.

 

La scolarisation est une des priorités d'action de l’instruction du gouvernement du 25 janvier 2018 visant à donner une nouvelle impulsion à la résorption des bidonvilles. C'est une dimension essentielle du travail d'accompagnement des personnes qui doit permettre de casser la spirale de la reproduction de la précarité et de préparer l'insertion des générations futures. C'est également un axe fort de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

 

Comment mieux scolariser par la mobilisation des dispositifs de droit commun ? Quels sont les obstacles à lever ? Quelle stratégies territoriales et partenariales mettre en place pour augmenter les taux de scolarisation ? Quelles actions d’« aller vers » mettre en place pour sensibiliser les populations à l’enjeu scolaire et aux bénéfices d’une scolarité durable ? Comment mobiliser davantage les dispositifs existants d’aide à la parentalité et de soutien aux enfants ?

 

Telles sont les questions auxquelles cet atelier se proposera d'apporter des éléments de réponses, en revenant notamment sur les récentes avancées permises par la loi pour une école de la confiance (obligation de scolarité dès trois ans, liste des pièces justificatives fixée par décret...) ainsi que sur les dispositifs existants (devoirs faits, OEPRE, comités de pilotage "stratégie de lutte contre la pauvreté et réussite scolaire"...) et les expériences territoriales, tant associatives qu’institutionnelles, en matière de scolarisation et de persévérance scolaire.

 

Informations & inscriptions