Affaires sociales

Les rencontres inter-sites des dispositifs ACT « Un chez-soi d’abord » 2022


Les 22 et 23 septembre 2022, les rencontres inter-sites des dispositifs ACT « Un chez-soi d’abord » se sont déroulées à Dijon et ont regroupé 400 professionnels et une soixantaine de locataires des 29 sites créés depuis 2018 pour des échanges de pratiques et des partages d’expérience.

Ces journées ont été ouvertes par l’administrateur du groupement gestionnaire du dispositif Dijonnais, la directrice territoriale de l’agence régionale de la santé de Bourgogne-Franche-Comté, l’adjoint au maire de Dijon en charge de la solidarité action sociale et lutte contre la pauvreté et le secrétaire général de la préfecture de Côte-d’Or.

Cette année a été aussi l’occasion de deux innovations dans le programme classiquement proposé lors des rencontres les années précédentes. D’une part la matinée du jeudi a été consacrée en atelier à la présentation de pratiques inspirantes externes aux dispositifs « Un chez-soi d’abord » sur des thèmes variés comme : la prise en charge du psychotraumatisme, le réseau des entendeurs de voix, le Working first et la méthode IPS, le management horizontal et la sociocratie, la réduction des risques et la prévention des overdoses, le rétablissement dans le logement, l’open dialogue en psychiatrie, le lieu de répit pour les usagers, le développement de la pair-aidance, les outils d’accompagnement type Eladeb ou Baromètre. D’autre part trois des onze ateliers d’échange de pratiques proposés le jeudi après-midi ont été animés et préparés par des locataires dans le cadre d’un groupe de travail inter-sites mené tout au long de l’année 2022. Les thèmes choisis étaient en phase avec leurs préoccupations quotidiennes :  un atelier « Bien-être » ou « comment se sentir mieux, diminuer son stress, passer les moments difficiles », un atelier « Eloquence » ou « comment s’exprimer dans un groupe, partager son savoir expérientiel, témoigner de son vécu » un atelier « Santé mentale » ou « comment mieux vivre avec la maladie en ayant accès à des informations fiables, comment partager via notamment des groupes d’entraide ».

Pilier de la communauté de pratique du « Un chez-soi d’abord » ces rencontres annuelles sont aussi l’occasion de nombreux échanges informels entre les acteurs. Ils participent comme les immersions sur les sites ou les échanges pilotés par la Dihal à essaimer les pratiques du logement d’abord et de l’approche orientée rétablissement en santé mentale.

Pour rappel le dispositif ACT « Un chez-soi d’abord » propose un logement directement depuis la rue à des personnes sans-domicile souffrant de troubles psychiques sévères moyennant un accompagnement pluridisciplinaire et intensif. Fin 2022, 32 dispositifs sont autorisés (dont trois en cours d’installation à Reims, La Martinique et le département du Val d’Oise) soit 2570 places et deux dispositifs expérimentaux sont en cours pour les jeunes de 18 à 22 ans sur Lille et Toulouse.

Partager cette page