ÉVÉNEMENT - 88ème atelier de la Dihal | Agir pour le bien-être et la santé : un enjeu de l'accompagnement des femmes sans domicile

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 20/02/2023 |Modifié 20/02/2023

Comment prendre en compte les traumatismes et les violences subies pour garantir un cadre propice au rétablissement ?

Le 17 mars matin, la Dihal organise un atelier autour des enjeux de l’accompagnement à la santé et au bien-être des femmes sans domicile.
En 2012, les femmes représentent près de 40% des personnes sans domicile en France (Enquête SD, Insee). La violence est généralement un élément structurant de leur parcours, qui se caractérise aussi par une plus grande mobilité que chez les hommes, avec une alternance de périodes en structure d’hébergement, chez des tiers ou à la rue. Si elles sont proportionnellement peu nombreuses à être strictement à la rue, leur nombre est toutefois en augmentation. Lors de la Nuit de la Solidarité en 2022, 10% des personnes rencontrées à Paris étaient des femmes (14% sur le reste du territoire) alors que dix ans plus tôt, elles ne composaient que 1% de ce public dans l’enquête de l’Insee.
La grande majorité des femmes sans domicile présente un état de santé physique et psychologique très dégradé. 35 % d’entre elles (hors Paris) se considèrent en mauvaise ou très mauvaise santé contre 17 % des hommes (Enquête SD Insee, 2012). Cette proportion supérieure de femmes témoignant d’un sentiment de dégradation de l’état de santé est symptomatique d’enjeux inhérents au sans-domicilisme féminin comme l’exposition aux violences de genre, aux risques prostitutionnels, à la difficile relation au corps et à soi ou à la maternité, etc. Des phénomènes de renoncement et non recours aux soins sont particulièrement prégnants chez ces femmes renforçant les inégalités de santé. Cet atelier sera l’occasion d’échanges notamment à partir des expertises de terrain sur les questions liées au rapport au corps, à la santé et aux soins, sur les enjeux spécifiques d’accompagnement au prisme du genre et sur les pratiques tenant compte des traumatismes et des violences.
Objectifs de la formation : 
  • Mieux comprendre le rapport au corps, aux soins et aux professionnels de santé chez les femmes sans domicile
  • Saisir les enjeux spécifiques de l’accompagnement à la santé et au bien-être des femmes sans domicile
  • Découvrir et partager des retours d'expériences d’acteurs engagés après des femmes sans domicile

Assister à l'événement à distance

Cet événement sera retransmis en direct grâce à notre partenaire Idealco.

Partager la page