Un jardin potager en ville
25 janvier 2021

Et si vous lanciez votre jardin partagé ?

Le Gouvernement renforce son soutien aux projets d’agriculture urbaine et de jardins partagés à visée environnementale et sociale.

 
« Je crois profondément à l’agriculture urbaine pour trois raisons principales. Elle permet tout d’abord de remettre de la nature en ville en remplaçant des espaces de béton par des espaces de végétalisation. Les fermes urbaines remplissent une fonction pédagogique très importante, notamment auprès des enfants. En outre, l’agriculture urbaine tisse un lien social très fort en changeant concrètement et durablement la vie des habitants des quartiers concernés. C’est pour cela que le plan France Relance vient soutenir et développer ces initiatives qui assurent des passerelles entre urbain et rural ».
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Le développement de l’agriculture urbaine, et plus spécifiquement l’accès à des jardins partagés ou collectifs, sont des solutions efficaces pour répondre à l’ambition de nourrir les villes, en respectant des circuits courts.

À ce titre, l’initiative "Jardins partagés" bénéficie de 17 millions d’euros pour financer des investissements et des prestations de formation-animation, aussi bien en métropole qu'en outre-mer. Les dossiers peuvent être déposés en préfecture par les associations, les collectivités territoriales (et leurs groupements) ainsi que par les bailleurs sociaux.

Par ailleurs, le plan France Relance soutient les projets d’agriculture urbaine dans les quartiers en renouvellement urbain avec l’opération "Quartiers fertiles" de 34 millions d’euros pilotée par l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU).