Responsabilité climatique. La géothermie de surface : une arme puissante

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 12/10/2022 |Modifié 18/04/2023

Le Haut-commissariat au Plan, dans cette nouvelle parution, met en évidence une source d’énergie sous-exploitée, inépuisable et sûre pour chauffer ou climatiser l’habitat individuel ou collectif et de nombreux secteurs de la société. Produire une chaleur renouvelable à partir de notre sous-sol peut contribuer à l’objectif de la France d’éviction des énergies fossiles, au moment où la crise énergétique et l’évolution du climat sont des défis majeurs pour l’indépendance du pays et pour tous les Français.

Sous nos pieds se trouve une source d’énergie renouvelable, permanente et inépuisable appelée géothermie. A ce jour en France métropolitaine, la géothermie de surface fournit 3 % de la chaleur renouvelable, soit un peu plus de 1 % de la chaleur produite en France – la production de froid est négligeable aujourd’hui. Or le potentiel de la géothermie en France est très important en réponse à la demande énergétique des bâtiments.
La présente note se concentre sur la géothermie de surface (entre 0 et 200 mètres de profondeur) pour le chauffage et le refroidissement des bâtiments et le dispositif associé de la pompe à chaleur géothermique.
Peu valorisée jusqu’à présent, la géothermie de surface ne comporte pourtant pas les inconvénients associés à la géothermie profonde (forages plus profonds, risque de sismicité induite et coûts plus élevés). De plus, sa mise en œuvre rapide peut être déployée au niveau de l’habitat individuel, sans impact sur nos paysages, et ne rejette pas de gaz à effet de serre. En additionnant les différents gisements, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) estime à 100 TWh annuels le potentiel d’économie de gaz accessible d’ici 15 à 20 ans grâce à la géothermie de surface.
Le Haut-commissariat au Plan propose donc le lancement d’un plan d’action ambitieux de développement de la géothermie de surface. Ce programme pourrait contribuer substantiellement à nos objectifs de souveraineté stratégique et énergétique, d’atteinte de la neutralité carbone et de sortie des énergies fossiles.
***

Présentation du Plan Géothermie

3 mois après la parution de la note d'ouverture des équipes du Haut-commissariat au Plan, François Bayrou et Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique, étaient en déplacement à Clamart dans les locaux de SLB pour la présentation du Plan Géothermie.
Visite de chantier, échanges avec les techniciens et les ingénieurs, partage d’expériences entre les acteurs du secteur : une matinée pour faire connaître une source d’énergie verte et peu couteuse.

Partager la page