« DuoDay 2023 » : propos introductif d'Élisabeth Borne

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 23/11/2023 |Modifié 23/11/2023

À l'occasion du « DuoDay », la Première ministre a réuni ses ministres et leur binôme en situation de handicap à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP).

Propos introductif de la Première ministre Élisabeth Borne à l’INSEP.

Le « DuoDay », ça n'est pas qu'une journée, ça fonctionne. Près d'un quart des personnes qui y ont participé en 2022 se sont vues proposer un stage, une alternance, un CDD ou même un CDI après cette journée.

Élisabeth Borne

  • Première ministre
« DuoDay 2023 » : propos introductif d'Élisabeth Borne

Propos introductif de la Première ministre Élisabeth Borne à l’INSEP

Mesdames et Messieurs les ministres,

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Haut-Commissaire,

Monsieur le Directeur général de l'INSEP,

Mesdames et Messieurs.

Je suis très heureuse de vous retrouver pour cette sixième édition nationale du « DuoDay » qui constitue déjà un succès avec 25 000 duos constitués. C'est 4 000 de plus que l'an dernier et je veux remercier Aurore BERGER et Fadila KHATTABI pour la réussite de cette journée. Je voudrais dire aussi que le « DuoDay », ça n'est pas qu'une journée, ça fonctionne. Près d'un quart des personnes qui y ont participé en 2022 se sont vues proposer un stage, une alternance, un CDD ou même un CDI après cette journée. Le « DuoDay » gagne chaque année en importance et en notoriété et c'est un symbole fort de notre engagement collectif pour bâtir une société inclusive.

Bâtir une société inclusive, c'est précisément l'objectif que nous poursuivons autour du président de la République et avec mon gouvernement. Cette année, la Conférence nationale du handicap et le Comité interministériel du handicap nous a permis de décider des nouvelles mesures importantes par exemple, la déconjugalisation de l’AAH qui est entré en vigueur le mois dernier et qui se traduit par un gain de 350 euros par mois en moyenne pour 120 000 bénéficiaires.

Nous mettons également en place un meilleur accompagnement des personnes en situation de handicap dans leur démarche d'insertion professionnelle et nous ouvrons des droits nouveaux pour les travailleurs des ESAT qui bénéficieront enfin des mêmes protections que les autres salariés. Ces avancées, elles doivent beaucoup à la mobilisation du Conseil national consultatif des personnes handicapées, dont je salue le Président, cher Jérémie BOROY.

Cette édition du « DuoDay » est particulière aussi parce qu'elle se tient à moins de 300 jours des Jeux paralympiques de Paris. C'est pour cela que j'ai souhaité nous réunir ici à l'INSEP, qui est un acteur incontournable de notre politique sportive de haut niveau. Et j’en profite pour remercier son directeur général, Fabien CANU, pour son accueil. Ce choix, il traduit aussi une de mes convictions fortes : le sport est un levier extrêmement puissant d’inclusion pour chacun, quels que soient sa condition, son lieu de résidence ou son âge. C’est un pilier essentiel pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Les parcours des sportifs présents, que je remercie très chaleureusement d’être ici, l’illustrent parfaitement.

Cette conviction, elle s’est traduite en actes forts : l’engagement à former 3 000 nouveaux clubs à l’accueil de personnes en situation de handicap, la diminution du taux de TVA sur le matériel pour le parasport, et 30 min d’activités sportives quotidiennes dans les établissements et services médico-sociaux. Et je vous annonce également qu’à compter de janvier 2024, nous généraliserons le remboursement des lames de course et des prothèses sportives dans la prestation compensatoire du handicap.

Les Jeux doivent marquer une grande accélération pour le développement, la promotion et la popularité du parasport. Je connais et je pense que nous connaissons tous l’engagement d’Amélie OUDÉA-CASTERA pour faire de ces jeux paralympiques un grand succès et je peux vous assurer que notre détermination continuera bien au-delà de ces Jeux.

À nos sportifs présents aujourd’hui, à Alexis avec qui je partage cette journée, mais aussi à Cédric, Alexandra, Thimothé et tous les autres, à leurs entraîneurs et leurs guides, je veux dire mon admiration et transmettre tous mes encouragements et ceux de tous les Français. Dans quelques mois, nous serons tous dans les stades, peut-être devant nos télés ou nous écrans, pour vibrer au rythme de vos exploits. On compte sur vous, mais je vous remercie par avance.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !