Economie

1 an de France 2030 : des résultats concrets et des moyens nouveaux pour la santé numérique


La santé numérique est une des filières d’avenir sur laquelle le Gouvernement s’investit dans le cadre de France 2030, et son volet « Innovation Santé 2030 » doté de 7,5 milliards d’euros. Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention, Roland Lescure, ministre délégué à l'Industrie, avec Bruno Bonnell, secrétaire général pour l'investissement, en charge de France 2030, ont dressé un premier bilan des actions et des résultats un an après le lancement de la stratégie nationale dédiée à la santé numérique de France 2030.

La santé numérique fait ainsi l’objet d’une stratégie d’accélération interministérielle, lancée il y a 1 an, le 18 octobre 2021, la stratégie d’accélération « Santé numérique » (ci-après « SASN »).

Dotée d’un budget de 718,4 millions d’euros de France 2030, c'est le premier programme interministériel de cette envergure sur le numérique en santé. Pilotée par la Délégation ministérielle au numérique en santé (ci-après « DNS »), la stratégie d’accélération « Santé numérique » embarque l’ensemble des directions concernées du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère de la Santé et de la Prévention, du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et Numérique, et du Secrétariat général pour l’investissement en charge de France 2030. Elle permet ainsi une approche systémique et lisible attendue par l’écosystème.

Un an après son lancement, la stratégie d’accélération « Santé numérique » a relevé un triple défi

1 an après son lancement, la stratégie d’accélération « Santé numérique » a relevé un triple défi

  • associer l’écosystème du numérique en santé, en concertant largement ses acteurs.
  • accompagner rapidement les porteurs de projets, grâce à 9 dispositifs, qui ont financé à ce jour 61 lauréats, pour un montant total engagé de près de 150 millions d’euros.
  • engager ces actions dans une démarche pluriannuelle et systémique.

Pour intensifier ces actions et créer une médecine plus préventive et prédictive grâce aux données de santé, le Gouvernement annonce aujourd’hui :

  • les 16 consortiums lauréats des vagues 1 et 2 de l’appel à manifestation d’intérêts « Compétences et métiers d’avenir », pour un montant total d’aides de 36 millions d’euros.
  • une augmentation de 48,4 millions d’euros du budget formation aux usages du numérique en santé. L’enveloppe permettra notamment d’atteindre le niveau de 80% des apprenants en formations médicales, paramédicales et sociales formés à ces savoirs, soit au total 100 000 apprenants par an.
  • le lancement du Programme et Équipement Prioritaire de Recherche (PEPR) « Santé numérique ». Copiloté par l’INSERM et l’INRIA, il est doté de 60 millions d’euros, pour structurer les acteurs de la recherche et faire émerger des technologies de rupture d’ici cinq à dix ans.
  • les 10 premiers lauréats de l’appel à projets « Tiers lieux d’expérimentation » qui accompagnent l’innovation en santé numérique avec et au service des usagers.
  • les 15 premiers lauréats de l’appel à projets « Évaluation du bénéfice médical et / ou économique des dispositifs médicaux numériques ou à base d’intelligence artificielle », qui est doté d’un budget de 20 millions d’euros par an et opéré par Bpifrance. Ces projets accompagnent les entreprises du numérique en santé dans l’évaluation de la valeur clinique de leurs innovations.
  • le lancement d’un nouvel appel à projets dédié à l’innovation en imagerie médicale à hauteur de 90M€ afin de soutenir la structuration d’une filière française développant de nouveaux équipements et logiciels de traitement de l'image pour des diagnostics plus précis, plus précoces et des procédures moins invasives.

Ces résultats et ces moyens nouveaux sont précisés dans le dossier de presse accessible en cliquant ici.

Cette dynamique gouvernementale inédite structure la filière de la santé numérique, ainsi prête à affronter les défis de demain en matière de formation, d’évaluation et d’accès au marché et faire de la France un leader en santé numérique d’ici 2030.

Découvrir le dossier de presse détaillé avec l'ensemble des résultats.

Partager cette page