26 octobre 2018 - Actualité

Qui était Augustin Trébuchon, dernier poilu mort au combat ?

Lors de la commémoration du Centenaire de la Première guerre mondiale, le 26 octobre 2018, le Premier ministre, Édouard Philippe, a rendu un hommage particulier à Augustin Trébuchon, dernier soldat français tombé sur le champ de bataille.
 
Le 11 novembre 1918, la France et l’Allemagne signent l’armistice. Il est 5h15. Mais les hostilités ne cessent pas immédiatement, car l’état-major français décide d’attendre symboliquement onze heures, en ce onzième jour du onzième mois, pour faire taire la fureur des combats.

À 10h50, soit 10 minutes avant la fin des hostilités, le soldat de première classe Augustin Trébuchon tombe au combat à Vrigne-Meuse dans les Ardennes.

Portrait photo d'Augustin TrébuchonQui était Augustin Trébuchon ?

Né le 30 mai 1878, ce fils de cultivateur du Gévaudan, avait combattu pendant quatre années au front comme agent de liaison dans le 145e régiment de la 163e division d'infanterie. Il était présent à toutes les grandes offensives : Verdun, le Chemin des Dames, la deuxième bataille de la Marne.

Le 11 novembre 1918, Augustin Trébuchon, âgé de 40 ans, alors qu'il porte un message à son capitaine, est fauché en pleine course par une balle de mitrailleuse. Il était 10H50.

Cent ans plus tard, Édouard Philippe lui a rendu hommage dans son village natif de Malzieu-Forain en Lozère.

En complément de l’itinérance voulue par le Président de la République sur les communes du "front" du 4 au 9 novembre, le Premier ministre s'est rendu en Lozère pour la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale afin d’illustrer la mobilisation de l’ensemble des territoires et des populations françaises, au-delà des départements où se sont déroulés les combats.

Edouard Philippe en Lozère commémore la 1ere guerre mondiale