Le Premier ministre dévoile la carte des 124 territoires industrie
22 novembre 2018

Industrie : une nouvelle approche pour accélérer le développement des territoires industriels

Lors du Conseil national de l'industrie du 22 novembre 2018, Édouard Philippe a dévoilé le nouveau dispositif d'accompagnement au service des territoires à forte dimension industrielle. Au programme : 124 "Territoires d'industrie" sélectionnés, plus d'un milliard d'euros de financement, et une gestion décentralisée.
 
Pour la première fois depuis dix ans, les entreprises recréent des emplois industriels en France. La croissance de la production industrielle française dépasse désormais celles de ses principaux voisins européens. Et les investissements industriels étrangers en Europe en 2017 se sont principalement dirigés vers la France. Ainsi, les sources de satisfaction pour l'industrie française sont présentes mais les défis à relever à l'avenir le sont également. "Tout cela va nous conduire à mettre l'accent durant l'année 2019 sur trois enjeux majeurs : l'Europe, l'innovation et surtout, les territoires" a souligné le Premier ministre lors du Conseil national de l'industrie.

L'Europe en 2019 sera marquée par les élections des eurodéputés et le Brexit. Dans un tel contexte, le Gouvernement souhaite replacer l'innovation et l'industrie au coeur du projet européen et, également, rendre la France attractive et limiter les conséquences négatives du Brexit.

L'innovation est déterminante dans la compétition industrielle internationale. C'est pour cette raison que le Gouvernement a intégré l'innovation dans les 18 contrats de filière dont 5 ont déjà été signés. L'accompagnement des grands projets d'innovation des filières s'inscrit également dans cet esprit. Parmi ces projets, on peut citer la "bioproduction" nécessaire pour vaincre le cancer ; la conception du train à hydrogène pour remplacer les locomotives fonctionnant au diesel ; les batteries de 4e génération pour répondre aux enjeux énergétiques, etc.

Le troisième enjeu en 2019, c'est la reconquête des territoires d'industrie. Pour soutenir ces territoires, une nouvelle approche, au plus près de la géographie industrielle et de la réalité institutionnelle, sera mise en place.

Une nouvelle approche basée sur 124 "territoires d'industrie"

Le Gouvernement a confié, le 20 septembre 2018, une mission de définition à une équipe pluridisciplinaire (parlementaires, élus, industriels, experts). Son objectif était de concevoir un nouveau dispositif d'accompagnement au service des territoires ayant une forte dimension industrielle.

La mission a ainsi identifié 124 "Territoires d'industrie", répartis dans toute la France, dont la grande majorité se situent en dehors des métropoles. Ce sont des intercommunalités présentant une forte identité et un savoir-faire industriels, et où l'ensemble des acteurs sont mobilisés pour le développement de l'industrie. Ces 124 territoires bénéficieront d'un engagement spécifique de l'Etat, qui mobilisera un éventail de politiques publiques pour appuyer et accompagner les projets de ces territoires.

"Ces 124 territoires (...) vont signer durant les prochains mois, un contrat de projet territorial industriel pour formaliser les engagements que prendront les parties prenantes" a déclaré Edouard Philippe. Un point d'étape sera effectué à la prochaine réunion du Conseil national de l'industrie.

LA GESTION Décentralisée au coeur du nouveau dispositif

Le nouveau dispositif repose sur un principe de gestion décentralisée. Le pilotage et l'animation des "Territoires d'industrie" associeront les élus locaux, l'industrie, les conseils régionaux et l'Etat.

"Les projets devront d'abord être gérés et animés par les acteurs locaux : industriels, maires, présidents d'EPCI. Car c'est par là que tout commence" a déclaré le Premier ministre.

Les Régions ont eu un rôle déterminant dans l'identification des 124 "Territoires d'industrie". Comme l'a souligné le Premier ministre, "parce que la région est désormais devenue le principal acteur du développement économique territorial", elles occuperont un rôle central dans le nouveau dispositif d'accompagnement. Les présidents de region seront ainsi les pilotes du dispositif.

Plus d'un milliard d'euros en faveur des "Territoires d'industrie"

Le nouveau dispositif s'appuie sur le principe de la concentration des moyens. "Ces moyens sont à la fois financiers, avec plus d'un milliard d'euros de financements orientés en priorité vers ces territoires, administratifs, techniques et humains. Ces moyens forment une sorte de "panier de services" à destination des territoires d'industrie."

Le Gouvernement accompagnera les 124 territoires sélectionnés en mettant en place un assortiment de services dont ils pourront se saisir pour développer ou renforcer leurs projets de territoires. Ce "panier de services" représente 18 mesures pour répondre à 4 besoins des "Territoires d'industrie" : recruter, innover, attirer et simplifier.

4 besoins des Territoires d'industrie, 18 mesures pour y répondre

Recruter est un véritable enjeu pour ces territoires. Pour y répondre, "nous mobiliserons en priorité les moyens du Plan d'investissement dans les compétences sur ces territoires". Autre mesure, avec l'aide de Bpifrance, le Gouvernement souhaite développer dans ces territoires le "volontariat territorial en entreprise". Cette expérimentation a pour objectif d'orienter de façon privilégiée les étudiants en école d'ingénieurs ou de commerce vers des PME.

Concernant l'innovation, "les territoires d'industrie bénéficieront en priorité des dispositifs que nous venons de lancer dans le cadre du Plan pour l'industrie du futur, du PIA régionalisé ou du dispositif "Territoire d'innovation"" a déclaré le Premier ministre.

Afin de renforcer l'attractivité de ces intercommunalités, "nous mettrons les bouchées doubles pour accélérer la couverture numérique de ces territoires". La Banque des territoires sera mobilisée pour financer en priorité leurs projets, notamment fonciers. "Business France effectuera des diagnostics d'attractivité et nommera un conseiller export pour chacun d'entre eux."

Enfin, pour répondre à l'enjeu de la simplification, un appel à projets "France expérimentation" sera lancé dans les "Territoires d'industrie" pour y faciliter les demandes de dérogations administratives et règlementaires.
 
Le Premier ministre, Édouard Philippe, dévoile la carte des 124 territoires d'industrie