Formation professionnelle : la clé du retour à l'emploi

Emploi et Travail
Publié le : 28/09/2021
Des restaurateurs
Photo : Pexels

Le Gouvernement a décidé de mesures fortes pour renforcer l'attractivité des métiers notamment en amplifiant la formation professionnelle.


Bonne nouvelle, la France connaît une embellie pour l’emploi. Le nombre d’embauches est en très forte hausse au 2e trimestre 2021.

Avec 2,2 millions d’embauches au deuxième trimestre 2021, dont près de la moitié en contrats à durée indéterminée (CDI), le niveau d’emploi est supérieur à ce qu’il était en 2019. Ainsi, le chômage a retrouvé son niveau d’avant la crise.

Mais cette embellie ne profite pas à tous les secteurs d’activité. C’est vrai notamment dans les secteurs de l’hôtellerie-café-restaurant, du BTP, de l'industrie, de la santé et du grand âge, du transports et logistique ainsi que du commerce où près de 300 000 emplois sont à pourvoir.

Afin de pourvoir ces secteurs en emplois, le Gouvernement entend développer davantage la formation.
 
« De trop nombreux demandeurs d’emploi restent en situation de recherche, à commencer par les chômeurs de longue durée. [De fait] la reprise est bridée et donc notre activité. Au-delà des réussites incontestables qu’ont été, ces trois années, la réforme de l’apprentissage et le Plan d’investissement dans les compétences (PIC), nous devons aller plus loin. »
Jean Castex, Premier ministre

Amplifier les efforts pour la formation

Aujourd’hui, la formation profite chaque année à plus d’un million de personnes en recherche d’emploi. Un chiffre à rapporter aux 600 000 avant le lancement du Plan d’investissement dans les compétences déployé au début du quinquennat.

Depuis la mise en place du plan, le nombre de formations a augmenté de plus de 200 000, notamment dans les métiers dit « en tension » (l’hôtellerie-café-restaurant, BTP, industrie, santé…) avec 460 000 formations en 2020 (VS 250 000 en 2015).

En visite à Châtellerault (Vienne), le 27 septembre 2021, le Premier ministre Jean Castex a présenté une stratégie d’action pour amplifier ce mouvement en faveur des compétences professionnelles.

1,4 Md € va être mobilisé d’ici à 2022, dont 900 millions d’euros dès cette année visant principalement à renforcer la formation des salariés et des demandeurs d’emplois :
   
« La France fait le choix clair d’investir très fortement dans le capital humain. La formation des salariés et des demandeurs d’emploi est déterminante pour répondre non seulement aux besoins de court terme mais aussi pour accompagner les grandes transitions en cours qui feront notre économie de demain, c’est-à-dire les métiers de la transition écologique, du numérique, de l’industrie et des services. »
Jean Castex, Premier ministre.

En vidéo, les annonces de Jean Castex en faveur de l'emploi