Vieillissement de la société française : réalité et conséquences

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 08/02/2023 |Modifié 10/02/2023

Le Haut-commissariat Plan propose un plan d’action global visant à améliorer le regard que la société porte sur ses anciens en les plaçant au cœur des politiques publiques qui leur sont destinées.

Les personnes de plus de 65 ans vont représenter 30 % de notre population en 2050, quand les moins de 20 ans en constitueront 20 %. C’est donc un nouvel équilibre social qu’il faut trouver. Il faut tout à la fois reconnaître l’immense contribution des personnes âgées à la vie économique et sociale et leur permettre, grâce à des politiques publiques plus performantes, de vieillir comme elles le souhaitent.
Développement de l’emploi des travailleurs expérimentés, soutien à l’activité associative des retraités, amélioration de la prévention de la dépendance et renforcement de la natalité relèvent, pour l’essentiel, de mesures nationales.
Mais pour répondre aux aspirations profondes des personnes âgées, c’est en grande partie au niveau local que doivent s’articuler nos réponses. La concertation des acteurs publics et la lisibilité de leur action doit encore progresser afin de simplifier le quotidien des personnes âgées.

Partager la page