Solidarité : des mesures concrètes pour l'hygiène féminine

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 31/05/2021

À l’occasion de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle le 28 mai, le Gouvernement a pris de nouvelles mesures à destination de 2 millions de femmes pour qui l’accès aux protections hygiéniques est difficile, voire impossible.

Le droit à l’hygiène menstruelle est un enjeu de solidarité et de dignité pour toutes les femmes précaires ou en très grande précarité. C'est pourquoi, à l'occasionde la journée mondiale de l’hygiène menstruelle, le Gouvernement a décidé :
  • d'allouer 5 millions d’euros afin de faciliter les collectes des maraudes ou des épiceries solidaires pour toucher plus massivement les personnes en situation de précarité ;
  • la gratuité des protections hygiéniques pour les étudiantes en équipant à partir de septembre les résidences universitaires et les services de santé universitaires avec des distributeurs de protections hygiéniques gratuites et respectueuses de l'environnement ;
  • la prolongation de l’expérimentation conduite à Lille pour mettre à disposition gratuitement des protections hygiéniques dans les collèges et lycées et son extension à cinq nouveaux départements de l’Hexagone et d’Outre-mer (les Alpes-Maritimes, les Ardennes, les Landes, la Réunion et la Seine-Saint-Denis).

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction