Première rencontre nationale des acteurs des dispositifs « Accompagnement de personnes en situation de grande marginalité »

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 13/12/2022 |Modifié 13/12/2022

Mardi 6 décembre 2022 s’est tenue à Lyon dans les locaux de l’université Lumière Lyon 2 la première rencontre nationale des acteurs des dispositifs « Accompagnement de personnes en situation de grande marginalité » sous l’égide de la Commissaire à la lutte contre la pauvreté d’Auvergne Rhône-Alpes, Cécilie Cristia-Leroy et de la DIHAL.

Plus de 120 personnes dont une dizaine d’habitants venant de 33 sites métropolitains et de Cayenne se sont réunis. La matinée a été consacrée à des présentations des équipes de recherche ayant travaillé sur des immersions sur les sites de Nancy, Villeurbanne et Lyon, l’après-midi a permis des échanges de pratiques entre les différents acteurs présents sur des thématiques variées comme : la régulation de la vie collective, les conditions du passage de l’hébergement au « chez-soi », les sorties des dispositifs, la mise en place de pratiques innovantes et les outils proposés par les professionnels.
Avec 90% des sites qui ont fait le déplacement et la grande richesse des échanges, la journée a été un succès. La dynamique se poursuit lors des webinaires mensuels animés par la DIHAL et la publication dans le courant du premier trimestre 2023 d’un guide de mise en œuvre et des fiches projets. Mais au-delà des animations nationales, les sites se rencontrent à l’échelle régionale, notamment en Auvergne Rhône-Alpes avec une animation de la Fédération des Acteurs de la Solidarité, ou plus informellement lors d’échanges de professionnels en inter-sites.
Ces dispositifs vont faire l’objet d’une évaluation nationale en 2023 et en 2024, ce qui permettra d’apporter à la puissance publique les éléments de décision pour une potentielle pérennisation et un déploiement du modèle.
Pour rappel, ces projets ont fait l’objet d’un Appel à manifestation d’intérêt en 2020 porté par la DIPLP et la DIHAL. Il s’agissait de proposer des approches d’accompagnement et d’hébergement innovantes pour répondre aux attentes et aux besoins de personnes pour lesquelles les dispositifs existants ne sont pas ou plus adaptés. Cette expérimentation vise l’insertion et l’accès à des solutions d’habitat pérenne dans le cadre d’une approche « Logement d’abord ». 39 projets ont été retenus et accompagnent 1000 personnes sur l’ensemble du territoire pour un budget global de 15 M€ en fonctionnement annuel et de 7 M€ en investissement.

Partager la page