L’État se mobilise pour sécuriser le passage de l'hiver

Publié 01/12/2022

La Première ministre a adressé une circulaire à l'ensemble des préfets pour qu'ils puissent engager dans leurs territoires la préparation à d'éventuelles coupures d'électricité organisées.

Partager la page

L'application Ecowatt permet de connaître l'état du réseau électrique français.
Source : AFP
À l'occasion du Conseil des ministres du mardi 29 novembre, la Première ministre Élisabeth Borne a présenté une communication relative à la préparation aux risques d'approvisionnement électrique hivernaux.

Elle a également adressé mercredi 30 novembre 2022 une circulaire à l'ensemble des préfets.

Signal Ecowatt

Chaque mois, le gestionnaire du Réseau de transport d'électricité RTE fait un point de situation sur la situation électrique du pays.
Selon l'un de ses scénarios, la France pourrait en janvier se retrouver en situation de tension, ce qui veut dire que RTE pourrait émettre un signal Ecowatt « orange » ou « rouge ».
Si la mobilisation est suffisante, le système électrique est soulagé et le risque de coupure est écarté.
En revanche, si la mobilisation est insuffisante, RTE peut être amené, deux ou trois jours après la première alerte « Ecowatt rouge », à demander aux distributeurs d'électricité à procéder à des coupures localisées et temporaires.
Elles sont mises en œuvre en dernier recours (le jour J) pour éviter une panne de grande ampleur.
Il s'agirait de coupures réparties sur l'ensemble du territoire métropolitain d'une durée de 2h, la semaine, entre :
  • 8h et 13h
  • 18h et 20h.

Une approche territoriale

Ces éventuelles coupures organisées nécessitent une approche nationale, c'est pour cette raison qu'un comité interministériel d'anticipation se tient, depuis plusieurs semaines, sous l'égide de la Première ministre.
Une approche territoriale est aussi nécessaire. La Première ministre a ainsi adressé une circulaire aux préfets de France métropolitaine (hors Corse) pour qu'ils puissent engager dans leurs territoires la préparation des acteurs à d'éventuelles coupures.
Cette circulaire indique aux préfets de se mettre en lien avec les élus locaux, pour qu'ils puissent garantir la sécurité des personnes et des biens pendant ces éventuelles coupures.
Dans chaque département, le préfet a établi la liste des usagers prioritaires qui ne peuvent pas subir de coupure d'électricité organisées (hôpital, forces de l'ordre, centres pénitentiaires, etc).
Chaque geste compte

Le choix de la rédaction