Les coulisses du Sénat

Publié 01/02/2024 |Modifié 01/02/2024

Des centaines de personnes travaillent au Sénat, la chambre haute du Parlement, installée au palais du Luxembourg, à Paris. Mais qui sont ces personnes indispensables à la démocratie parlementaire ? Découvrez les coulisses du palais.

L'hémicycle du Sénat.
Toutes les personnes qui travaillent au palais du Luxembourg, de l’agent d’accueil à l’administrateur, en passant par le responsable audiovisuel ou encore le jardinier, sont fières de contribuer à la vie de l’institution : sans eux, le Sénat ne fonctionnerait pas.
Regardez la vidéo

Les coulisses des institutions : épisode 1, le Sénat

Les administrateurs

Ils sont les techniciens de la loi. Un administrateur a un rôle d’appui, de contrôle et de conseil d’ordre technique auprès des sénateurs. Il s’adapte au positionnement politique du sénateur avec qui il travaille, en toute neutralité, puisqu’il faut intégrer son positionnement dans les conseils que l’administrateur fournit.
Geoffroy, administrateur à la direction de la séance
Geoffroy, administrateur à la direction de la séance / Service d'Information du Gouvernement
L’administrateur en commission est spécialiste d’un secteur, avec un champ de compétences défini. Il peut accompagner les sénateurs à l'occasion de missions de contrôle. Il les conseille dans la rédaction d’amendements, il peut aussi rédiger les rapports, etc.

Une des premières qualités de l'administrateur, c'est d'être disponible : il peut travailler très tard le soir, voire la nuit... Comme chaque année, s'il travaille à la commission des finances, pendant la « nuit de la mort », les administrateurs doivent examiner tous les amendements déposés par les sénateurs, avant l'examen de la loi en séance. Et il y a de plus en plus d'amendements d'année en année... Plus de 2 000 amendements pour le projet de loi de finances 2024 !

Tous les métiers participent à faire en sorte que les sénateurs puissent s'exprimer en toute connaissance de cause. On participe tous à la même mission et on est tous des rouages de la démocratie parlementaire.

Violette, administratrice à la commission des finances

L’administrateur à la direction de la séance, et plus spécifiquement à la division des lois, vérifie la qualité intrinsèque et formelle de la loi au moment où elle est discutée par le Sénat. Il s’assure que la discussion des amendements et que l’adoption de ces amendements conservent au texte sa cohérence juridique. Présent dans l'hémicycle, il peut intervenir à tout moment en cas d'amendement à réviser.

Les huissiers et les agents

Les huissiers s’assurent du respect du protocole, dans les locaux du Sénat, et plus particulièrement dans l’hémicycle. Ils jouent également un rôle dans les cérémonies officielles hors du Sénat, lorsque des sénateurs y participent (hommages, panthéonisation, etc.). Ils sont présents pour accueillir les sénateurs, mais aussi les visiteurs temporaires. Physionomistes et diplomates, ils doivent faire preuve de fermeté et de courtoisie. Et parfois, rappeler à l'ordre les sénateurs du respect des règles.
Sylvie, huissier
Sylvie, huissier / Service d'Information du Gouvernement

Il y a une telle polyvalence de notre métier... On ne voit pas le temps passer. C'est toujours un plaisir de venir le matin, de venir travailler.

  • Frédéric, chef de groupe des agents de la direction de la communication
Les huissiers sont des agents spécialisés. Les agents sont les personnes les plus présentes dans les couloirs et les salles du palais du Luxembourg. Ceux-ci sont très polyvalents : ils peuvent aussi bien assurer l’accueil et la sécurité, que les visites au public, ou encore l’entretien des tapisseries et des boiseries. Ils s’assurent du bon fonctionnement du Sénat.

Les agents de la direction de la communication s'assurent du bon accueil des journalistes. Ces derniers peuvent être présents dans la salle des conférences pour interviewer des sénateurs ou des membres du Gouvernement, ou bien dans la tribune presse, au sein de l'hémicycle. Ils disposent d'une salle pour travailler et rendre compte des travaux du Sénat.
Frédéric et Stéphane, agents à la direction de la communication
Frédéric et Stéphane, agents à la direction de la communication / Service d'Information du Gouvernement

Les autres métiers

Au Sénat, plusieurs métiers se croisent. Les architectes veillent à la bonne conservation des bâtiments, datant des XVIIe et du XIXe siècles. Entre la pollution parisienne et l’âge des murs, ils doivent s’adapter aux normes actuelles en termes de rénovation énergétique, et protéger les œuvres d’art, que ce soient les peintures, les tapisseries ou encore les boiseries. Ils doivent aussi travailler à un aménagement adéquat, permettant de garantir un confort de travail à ses occupants.

La particularité de travailler au Sénat, c'est de s'adapter aux sessions parlementaires, à l'activité parlementaire.

  • Agathe, architecte en chef
Les garants de la transparence des débats au Sénat sont les ingénieurs audiovisuels et les techniciens : grâce à eux, les débats de l’hémicycle sont retransmis en direct, ou accessibles sur internet. Les déroulés des commissions d’enquête, par exemple, sont accessibles en ligne. Des dizaines de personnes assurent le son, la maintenance, ou encore la réalisation et la captation des débats, dispatchées dans les différentes régies du palais.

Le jardin du Luxembourg

Que serait le Sénat sans son magnifique jardin ? En effet, la gestion de ce poumon vert au cœur de Paris est confiée au personnel de la chambre haute. Des jardiniers travaillent tous les jours dans les jardins, le verger et dans les serres pour préserver ce patrimoine exceptionnel.
Richard, chef jardinier
Richard, chef jardinier / Service d'Information du Gouvernement
En effet, au-delà des massifs de chrysanthèmes cascades, des arbres et arbustes, il y a au verger une collection d’arbres fruitiers, pommiers et poiriers, au patrimoine génétique exceptionnel. Le verger remonte aux moines chartreux. Et le public peut même suivre des cours d'horticulture, gratuits.
Dans les serres, pas de pesticide ni d’insecticide : la lutte intégrée est pratiquée pour combattre les indésirables, comme les pucerons, en introduisant des prédateurs naturels, tels que des mouches. Les jardins du Sénat abritent également une collection exceptionnelle d’orchidées.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction