Le jour où fut adoptée la Déclaration universelle des droits de l'homme

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 08/12/2023 |Modifié 05/12/2023

Le jour où fut adoptée la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) constitue un moment crucial de l'histoire contemporaine. Cet événement majeur énonce pour la première fois la protection universelle dont doivent bénéficier les êtres humains.

Photo prise le 24 octobre 1948 à Paris, au palais de Chaillot, où siège l'Assemblée générale de l'ONU.
C'est au cours de la 183e séance plénière de l'Assemblée générale des Nations unies au Palais de Chaillot à Paris, le 10 décembre 1948, que l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) a lieu.

Contexte historique

Nous sommes trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le conflit le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité avec plus de 60 millions de morts dont la majorité fut des civils. 
Les ravages provoqués par cette période marquée par la guerre et les génocides incitent les dirigeants mondiaux à créer ce document international qui proclame les droits fondamentaux inhérents à tous les êtres humains, indépendamment de leur origine, de leur statut social, de leur religion ou de leur nationalité.
Photo prise le 22 septembre 1948 du Palais de Chaillot à Paris lors de l'Assemblée des Nations-Unies à l'issue de laquelle fut adoptée le 10 décembre 1948 la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
Photo prise le 22 septembre 1948 du Palais de Chaillot à Paris lors de l'Assemblée des Nations-Unies à l'issue de laquelle fut adoptée le 10 décembre 1948 la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. / Source : AFP

Le jour d'adoption de la Déclaration

Le texte tout entier de la DUDH est composé en moins de deux ans.
La tâche de rédiger cette charte internationale fut confiée à laCommission des droits de l'homme des Nations unies, présidée par l'ancienne Première Dame américaine Eleanor Roosevelt.
Photo non datée prise aux États-Unis d'Eleanor Roosevelt et photo non datée du juriste français et Prix Nobel de la Paix en 1968, René Cassin.
Photo non datée prise aux États-Unis d'Eleanor Roosevelt et photo non datée du juriste français et Prix Nobel de la Paix en 1968, René Cassin. / Source : DSK / AFP (photo de gauche) I STF / AFP (photo de droite)
Parmi les 18 représentants de différentes cultures et traditions juridiques au sein de cette commission se trouvent l’homme politique français, René Cassin.
Celui-ci a été chargé de rédiger ce document inspiré de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et de prononcer un discours avant que les 58 États membres qui composent l'Assemblée générale ne votent l'adoption à l'unanimité, mais avec l'abstention du bloc soviétique.

Il n’y aura pas de paix sur cette planète tant que les droits de l’homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit.

René Cassin

  • Juriste et prix Nobel de la paix en 1968
Au moment où le texte est adopté, des applaudissements ont lieu au sein de l’hémicycle de l'Assemblée générale.
Cet instant met en lumière l'importance historique de cet accord entre les États membres.

L'héritage de la Déclaration

Aujourd’hui disponible dans plus de 500 langues, la Déclaration universelle des droits de l'homme est uneréférence internationale fondamentale dans le domaine des droits de l’homme en soulignant des principes fondamentaux tels que la dignité, l'égalité et la liberté.

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme

  • Organisation des Nations unies
Bien que la DUDH soit dépourvue devaleur juridique contraignante, celle-ci a inspiré de nombreux traités internationaux, devenant un guide pour la protection des droits de l'homme à travers le monde.
En effet, la Déclaration universelle a inspiré leConseil de l’Europe, créé un an plus tard (1949), dans sa rédaction de laConvention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, traité unique qui prévoit un mécanisme de surveillance de nature judiciaire : laCour européenne des droits de l’homme.
Une Charte européenne des droits fondamentauxa été adoptée à Nice en 2000. Par ailleurs, laCour de justice des communautés européennes, juridiction propre à l’Union européenne, a progressivement reconnu la jurisprudence de cette Cour européenne des droits de l’Homme.
L’Union européenne dispose donc aujourd’hui d’un ensemble de normes relatives aux droits de l’homme, dans une filiation étroite avec la Déclaration universelle.
La Journée des droits de l'homme est célébrée le 10 décembre. L’année 2023 marque le 75ème anniversaire de l'adoption de la Déclaration.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !