Intervention du Premier ministre depuis le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 04/03/2022

Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé depuis le centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères le 4 mars 2022, au sujet de la situation en Ukraine, de la protection de nos ressortissants et de l'organisation de l'aide humanitaire vers ce pays.

Partager la page

Centre de crise du ministère de l'Europe et des affaires étrangères

Le Premier ministre Jean Castex s’exprime depuis le centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Cher Jean-Yves, ce n’est pas la première fois que je viens en ces lieux puisque j’étais déjà venu visiter le centre de crise et de soutien. Vous vous en souvenez au mois d'août dernier pour la crise afghane et donc je reviens ce soir évidemment pour apporter, comme vous l’avez dit, Monsieur le ministre, d’abord mon soutien à toutes celles et ceux sous votre autorité, Monsieur le directeur, qui sont mobilisés, on l’a dit, 24 heures sur 24 heures. Ils m’ont expliqué en quoi consistait leur mission tout-à-fait essentielle et ici au centre de crise sur l’ensemble des aspects notamment ceux qui concernent la protection de nos ressortissants et l'organisation de l'aide humanitaire à destination de l'Ukraine.

Bien sûr, c'est pour moi l'occasion de parler à nos représentants en Ukraine, en Russie, pour leur dire, je sais qu'ils vont en parler dans un instant, ils le savent, là encore, la grande reconnaissance du Gouvernement, la haute conscience que nous avons des difficultés quotidiennes et qui sont les leurs évidemment en particulier l’Ukraine. Nous avons suivi de près dans le cadre des travaux du Conseil de défense et de sécurité nationale le déplacement de notre ambassade, son transfert, l'évacuation d'un certain nombre de nos diplomates.

Je viens de croiser deux membres de l'ambassade qui arrivent à l'instant. Je l'ai déjà vu, en tout cas pour l'un d'entre eux, à son retour d'Afghanistan. Voilà ! Donc, c'est le premier signe de ma présence. C'est évidemment de vous dire à toutes et à tous, tous les ministères qui sont mobilisés, tous les services sur le terrain ou ici à Paris, à la fois ma grande reconnaissance et aussi la pleine conscience que j'ai avec vous toutes et vous tous que nous sommes partis ou installés dans une crise durable, grave et durable.

Donc, il va falloir, là encore, que nous tenions comme nous l'avons fait encore, comme nous continuons de le faire pour la crise sanitaire.

Et puis, évidemment, le second aspect opérationnel et va me permettre d'obtenir une actualisation de mes informations sur un certain nombre de sujets et d'assurer, comme c'est le rôle du Premier ministre la coordination et l'animation interministérielle puisque, comme vous l'avez indiqué, comme vous le savez, plusieurs ministres ou ministères ici présents et d'autres seront et sont d'ores et déjà mobilisés pour faire face à ces événements de la plus haute importance.

Dans cet article

  • La crise en Ukraine La France est pleinement solidaire des Ukrainiens, ferme envers le pouvoir russe, et mobilisée pour une résolution diplomatique du conflit.