Le budget vert 2024 en hausse de 7 milliards d’euros

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 13/10/2023 |Modifié 13/10/2023

La France réalise chaque année une évaluation environnementale de l’ensemble de son budget. L’État dépense davantage pour la transition écologique qu’il ne perçoit de recettes environnementales.

Les volcans du Puy de Dome
C’est le quatrième budget vert de la France, et il est en hausse de 7 milliards d’euros dans le projet de loi de finances pour 2024 par rapport à la loi de finances 2023. Le budget vert mesure l’impact du budget de l’État sur l’environnement

Selon une méthodologie rigoureuse, il identifie les dépenses budgétaires et fiscales favorables et défavorables à l’environnement.
Sur le périmètre des dépenses de l’Etat, hors relance et hors mesures exceptionnelles prises pour faire face à la hausse du prix de l’énergie, l’ensemble des dépenses favorables et mixtes (qui sont favorables à l’environnement sur au moins un axe) s’élève à 41,7 milliards d’euros dans le projet de loi de finances 2024, dont 39,7 milliards d’euros pour les dépenses favorables. 

Ces dépenses sont nettement supérieures aux 26 milliards d’euros de recettes environnementales affectées au budget de l’Etat prévues en 2024. L’État dépense donc davantage pour la transition écologique qu’il ne perçoit de recettes environnementales.

Les dépenses défavorables sont stabilisées entre 2023 et 2024, hors mesures exceptionnelles.
La France a été le premier pays au monde à réaliser une évaluation environnementale de l’ensemble de son budget.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction