La France étoffe la marque État avec une identité sonore

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 11/10/2023 |Modifié 11/10/2023

Baptisée « FR.AIR », ce thème musical inspiré de la Marseillaise signera, à terme, l’ensemble des communications de l’État.

Marianne sur fond tricolore, inscription Gouvernement suivi de la devise Liberté, Égalité, Fraternité.
La France a désormais sa signature musicale : une Marseillaise réinterprétée, à la fois contemporaine et intemporelle, dévoilée mercredi 11 octobre 2023. 

L’objectif de ce thème sonore est de permettre une meilleure identification et mémorisation des messages étatiques à destination des usagers, l’audio étant 4,75 fois mieux mémorisé que tous les autres supports selon Midroll. 

« Re-marquer » l’État

L’État étoffe ainsi sa marque après avoir harmonisé la forme en 2020 sous la marque État, déclinée ensuite en 2021 pour son volet numérique par le Système de design de l’État, qui regroupe un ensemble de composants permettant de construire des sites internet avec des normes et une gouvernance. 

Ces projets ont été menés par le Service d’information du Gouvernement (SIG), dont la mission est de rendre la communication publique identifiée et identifiable par tous les usagers.

« En 2020, le SIG s’était associé à 4uatre et Madame Bovary pour « re-marquer » l’État autour de trois piliers : la modernité de la nouvelle Marianne, l’autorité de la typographie et l’élégance de la signature de nos valeurs républicaines. Nous nous sommes attachés à retrouver ces trois concepts créatifs dans la nouvelle signature sonore qui vient compléter notre stratégie de marque en collaboration avec Mediameeting. »

Michael Nathan

  • Directeur du Service d’information du Gouvernement

Une Marseillaise en version électronique

Baptisée « FR.AIR », fusion du nom de domaine « .fr » associé aux administrations françaises et du terme « air » en référence à l’hymne national, cette identité sonore se compose d’une musique générique de 52 secondes et d’une virgule sonore en version courte (2,2 secondes) ou longue (4 secondes). 
Selon Anne-Marie de Couvreur, présidente fondatrice de Mediameeting :
 « Il a fallu être :
  • contemporain, mais intemporel : réinventer et réinscrire la Marseillaise dans son époque, tout en restant fidèle,
  • puissant, mais humble : rester humble tout en valorisant l’État et la portée de ses messages,
  • singulier, mais universel : parvenir à être intergénérationnel, tout en créant de l’unité. » 
Elle sera, à terme, présente sur l’ensemble des communications de l’État, des services centraux aux services déconcentrés. Elle signe déjà le programme court Bleu, Blanc, Bouge en partenariat avec France TV et France 2030.

« FR.AIR » a été dévoilée en exclusivité ce mercredi 11 octobre sur France Info.

Partager la page