France 2030 : Ouverture des candidatures des concours d’innovation i-PhD et i-Lab 2024 pour encourager et soutenir les startups deeptech

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 22/11/2023 |Modifié 22/11/2023

Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du Numérique, et Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, en charge de France 2030, lancent la 5ème édition du concours i-PhD et la 26e édition du concours i-Lab : deux concours pour encourager l’entrepreneuriat deeptech financés par l’État via France 2030.

L’ÉTAT AUX CÔTÉS DES STARTUPS DEEPTECH FRANÇAISES GRÂCE AUX CONCOURS D’INNOVATION

Le Gouvernement s’est donné pour ambition de faire de la France un pays leader en matière de création et de développement d’entreprises innovantes, notamment créées à partir des avancées de la recherche de pointe française. Cette recherche de pointe est extrêmement riche en contenus technologiques à potentiel d’impact sur la société : que ce soit dans les secteurs de la transition écologique, de l’énergie ou de l’alimentation, et ces technologies répondent à des enjeux stratégiques de souveraineté, d’emplois et de création de sites industriels en France.
C’est pourquoi l’État a mis en place les Concours d’innovation i-PhD, i-Lab et i-Nov, financés par France 2030 et opérés pour le compte de l’État par Bpifrance et en collaboration avec l’ADEME sur certaines thématiques, qui proposent de soutenir les chercheurs et entreprises françaises innovantes. L’objectif de ces concours est de favoriser le développement de la Deeptech en France sur un continuum de l’innovation : du laboratoire à la création d’entreprise, et vers la croissance.
Par ces concours, l’État offre un soutien significatif aux jeunes entreprises, notamment deeptech, en proposant une palette de services adaptés au niveau de maturité des startups concernées (accompagnement, formations, financements, communication renforcée, etc.). La Loi de Programmation de la Recherche (LPR) de 2020 a par ailleurs fixé comme objectif l'émergence de 500 startups deeptech par an à horizon 2030 et de 10 licornes à horizon 2030. C’est pour atteindre cette ambition que le plan startups et PME industrielles de France 2030 a été lancé en 2022.

5E ÉDITION DU CONCOURS I-PHD : SOUTENIR LES VOCATIONS ENTREPRENEURIALES DES JEUNES DOCTEURS

Le concours i-PhD, opéré pour le compte de l’État par Bpifrance, a été créé pour stimuler la dynamique entrepreneuriale des jeunes chercheurs et pour accompagner au mieux le développement de startups deeptech en lien avec les organismes de transfert de technologies et les incubateurs de la recherche publique.
Ce concours concerne les doctorants devant soutenir leur thèse jusqu’à deux ans après l’année du concours ou les docteurs ayant soutenu leur thèse depuis moins de cinq ans. Pour pouvoir postuler les chercheurs doivent être accompagnés dans leur projet de création d’entreprise par un organisme de transfert de technologie ou un incubateur de la recherche publique.
Chaque lauréat i-PhD bénéficie :
  • d’un programme d’accompagnement d’un an lui permettant d’accélérer son projet, de se créer un réseau de pairs et de partenaires, et d’affiner sa posture entrepreneuriale (via du mentorat, des formations collectives, des sessions de co-développement, des Learning Expéditions organisées pour les lauréats) ;
  • d’une mise en visibilité ;
  • et d’un accès privilégié aux financements Bpifrance.
En quelques chiffres, i-PhD c'est :
  • 4 éditions
  • 158 lauréats récompensés / 37 grands prix​ décernés
  • 43 % des lauréats ont créé une startup à l’issu du programme i-PhD
  • 14 lauréats i-PhD sont également devenus lauréat i-Lab

26E ÉDITION DU CONCOURS I-LAB : SOUTENIR LES PROJETS INNOVANTS ET LES JEUNES STARTUPS

Le concours i-Lab vise à détecter des projets de création d’entreprises de technologies innovantes et à soutenir les meilleurs d’entre eux grâce à une aide financière et à un accompagnement adapté. Les startups sélectionnées sont des projets de « création-développement » dont la faisabilité technique, économique et juridique est établie et qui peuvent donner lieu, à court terme, à une création d’entreprise ou des projets d’innovation portés par des sociétés de moins de deux ans. Ce programme de financement à un rôle clé de soutien de ces jeunes entreprises Deeptech en leur permettant de financer et d’accélérer leur projet de création d’entreprise, et ainsi les aider à réaliser des études de marché ou de faisabilité, des expérimentations ou création de prototypes / pilotes, du développement de produits, des formalités de propriété intellectuelle, etc. Ce financement prend la forme d’une subvention pouvant aller jusqu’à 600 000 €.
I-Lab est devenu un point de passage privilégié pour les porteurs de projets innovants et un label de qualité unanimement reconnu par les investisseurs deeptech.
Quelques chiffres clés sur i-Lab depuis son lancement :
  • 3800 lauréats récompensés sur 25 éditions
  • 16 startups iLab ont réalisé une IPO depuis le lancement du concours

Depuis 2019 – année de lancement du plan Deeptech :
  • 490 startups iLab ont levé 4 milliards d’euros
  • 1/3 des emplois créés en Deeptech l’ont été par des startups lauréates du concours iLab

Partager la page