Décès de Robert Badinter

Publié 09/02/2024 |Modifié 09/02/2024

L’ancien ministre de la Justice de François Mitterrand s’est éteint vendredi 9 février 2024. Un hommage national sera prochainement rendu à celui considéré comme le père de l’abolition de la peine de mort en France.

Robert Badinter souriant, les bras croisés, avec une bibliothèque en arrière-plan. Image en noir et blanc.
Robert Badinter est décédé vendredi 9 février 2024 à l’âge de 95 ans. 
Né à Paris en 1928, avocat et professeur de droit, il restera dans l’histoire celui qui a aboli la peine capitale en France
Lire l'article :le 9 octobre 1981, la peine de mort est abolie en France

Fervent abolitionniste dans les prétoires, il poursuit son combat une fois devenu ministre de la Justice de François Mitterrand (de 1981 à 1986) et fait adopter la loi du 9 octobre 1981 portant abolition de la peine de mort.
On lui doit également d’autres réformes structurelles comme, entre autres, l’abrogation du délit d’homosexualité hérité du gouvernement de Vichy, l’ouverture aux citoyens français de la Cour européenne des droits de l’homme, le renforcement des droits des victimes ou encore l’amélioration de la condition carcérale.
Il fut président du Conseil constitutionnelde 1986 à 1995, et sénateur des Hauts-de-Seine de 1996 à 2011.
Un hommage national lui sera prochainement rendu.  

Un recueil de condoléances est mis à disposition du public à la Chancellerie, au 13, place Vendôme, 75001 Paris. Il restera accessible vendredi 9 février de 19h00 à 22h00, samedi 10 février et dimanche 11 février de 9h00 à 20h00.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !