Joel Saget / AFP
19 décembre 2019 - Actualité

Sans-abri : 9 447 places hivernales supplémentaires ouvertes

Dans le cadre du plan hivernal, lancé le 1er novembre 2019, déjà 9 447 places hivernales supplémentaires ont été ouvertes et plusieurs sites inoccupés de l’État ont été mobilisés pour héberger les plus démunis.
 
Le 1er novembre 2019, le Gouvernement déclenchait le plan hivernal 2019-2020 qui repose sur des efforts accrus de l’État, en lien avec les associations et les collectivités, pour mettre à l’abri et accompagner les plus démunis. Sa mise en oeuvre se poursuit et déjà 9 447 places hivernales ont été ouvertes, dont 3 213 dans des centres d’hébergement en Ile-de-France.

Hébergement : une action renforcée pendant la période hivernale

Tout au long de l'année, l'État finance et gère avec les associations près de 146 000 places en moyenne pour héberger les personnes à la rue et répondre à des situations de détresse. Depuis le 1er novembre et le lancement du plan hivernal, ces places ont été renforcées par l'ouverture de 9 447 places hivernales. Le Gouvernement accentue son action l'hiver où les chutes des températures représentent un danger pour les personnes sans abri.

Ces places hivernales ont été ouvertes dans les zones les plus tendues. La priorité est donnée aux personnes les plus vulnérables avec près de 1 400 places réservées en Ile-de-France pour les familles sollicitant le 115.

Cette action est complétée par l'intensification des maraudes, qui vont à la rencontre des personnes sans domicile.

Des sites inoccupés de l'État transformés en centres d'hébergement d'urgence

Le Gouvernement réaffirme sa détermination totale pour mettre à l'abri ceux qui sont dans la détresse. "Dans cet effort accru, l’État a un devoir d’exemplarité. C’est pourquoi nous mobilisons les sites inoccupés pour les transformer temporairement en centres d’hébergement d’urgence, qu’ils soient en attente d’affectation, de cession ou de travaux", a déclaré Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement.

Des femmes isolées sont déjà accueillies dans un bâtiment appartenant au ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse à Paris (16e arrondissement). Les ministères des Armées et de l’Action et des Comptes publics ainsi que la Commission de régulation de l’énergie ont également répondu à cet appel. Enfin, dans des locaux du 6e arrondissement à Paris, la Banque de France mettra à disposition 80 places d’ici à la fin de l’année.

Le ministre chargé de la Ville et du Logement a également sollicité les acteurs privés de l’immobilier pour identifier des locaux pouvant être utilisés à des fins d’hébergement d’urgence. Plusieurs ont répondu à cet appel en mettant à disposition des locaux à titre gratuit.