Rentrée scolaire : Jean Castex salue « l'extraordinaire mobilisation » du personnel éducatif

Publié le : 03/05/2021

Très bien.

Mesdames et Messieurs, je suis ce matin avec Jean-Michel BLANQUER, ministre chargé de l'Éducation nationale, dans un lycée professionnel à Laxou, près de Nancy, étape deux de cette rentrée scolaire.

La semaine dernière, vous le savez, ce sont les écoles maternelles et primaires qui ont repris en présentiel. D'abord un mot là-dessus. Cette rentrée s'est tout à fait correctement passée. Les dispositifs que nous avions prévus ont été tous activés et on constate, pendant cette première semaine de rentrée, très précisément, 1 884 classes qui ont dû être fermées en application d'un protocole très strict. 1 884 classes sur la France entière, ça fait 0,65 % des classes. Donc ça veut dire que le virus circule très peu et que le dispositif de surveillance est performant.

Donc aujourd'hui, étape deux, je le disais, ce sont les collèges et les lycées, vous le savez, les lycées avec une demi-jauge, les collèges avec une demi-jauge dans un certain nombre de départements où, comme on dit, la circulation du virus est plus forte, et avec surtout dans les lycées, les établissements du secondaire, l'apparition, le déploiement progressif des autotests. Les autotests, vous le savez, on en a commandé 64 millions, c'est une nouvelle arme pour surveiller cette pandémie et pour essayer de casser les chaînes de contamination, comme on dit. C'est une nouvelle arme que nous mettons en particulier à disposition du service public de l'Éducation nationale. Ici, nous l'avons vu, on va commencer à tester à deux reprises, comme ça fut le cas pour les enseignants du primaire et des maternelles la semaine dernière, les enseignants des lycées.

Et puis, à partir de la semaine prochaine, on a vu ici comment le dispositif va se mettre en place, on va tester, on va autotester les lycéens. Je voudrais tout de suite vraiment souligner l'extraordinaire mobilisation, dans la continuité de ce qui s'est toujours passé, de ce qu'on appelle la communauté éducative, des services académiques jusqu'à l'ensemble des personnels des établissements. C'est tout à fait remarquable encore ce que nous avons vu avec le ministre de l'Éducation nationale ce matin, qui confirme que partout dans ce pays, la mobilisation est générale pour faire face à la pandémie.

De la même manière, et là, ça concerne plutôt l'élémentaire et bientôt le collège, je rappelle qu'il existe le dispositif des tests salivaires. Nous en avons réalisé autour de 250 000 par semaine et notre objectif est d'arriver, à partir de la troisième semaine de mai, à 600 000. On a, j'y faisais référence, ce protocole qui est très strict, donc notre objectif reste le même.

L'objectif politique majeur, c'est de faire en sorte que les écoles, les établissements scolaires fonctionnent le plus possible. Le service public de l'Éducation nationale est stratégique et dans cette pandémie, la France peut s'enorgueillir d'être un des pays au monde, au monde, où les écoles, les lycées, les collèges auront le plus fonctionné, et nous voulons continuer. Cela a une exigence : une très grande sécurité, la plus grande sécurité possible, le protocole, le déploiement des tests. Il y a eu les tests antigéniques, il y a les tests salivaires, il y a les autotests, il y a toutes les techniques qui sont à notre disposition pour assurer une surveillance la plus renforcée possible et une sécurité la plus approfondie possible au bénéfice de l'ensemble de la communauté éducative, c'est-à-dire des élèves et des enseignants.

Je vous remercie.
Le Premier ministre, Jean Castex, s’est exprimé à l'occasion de la rentrée scolaire, depuis le lycée des métiers du bâtiment et de l’énergie de Laxou (Meurthe-et-Moselle), le 3 mai 2021.