Retour
Livret d'épargne et argent liquide

Economie et Finances

Comment dynamiser son épargne pour préparer sa retraite ?

Assurer la diffusion du nouveau plan épargne retraite

C’EST DÉCIDÉ C’EST EN COURS C’EST APPLIQUÉ

Qu’est-ce qui a changé ?

Depuis le 1er octobre 2019, le Gouvernement a mis en place un nouveau produit d'épargne à long terme à destination des particuliers et des entreprises: le plan d’épargne retraite (PER).

Vous pouvez constituer un plan d’épargne retraite :
- Soit dans votre entreprise :
  • avec un PER collectif : ouvert à tous les salariés, il vise à remplacer le Plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO),
  • avec un PER obligatoire, qui remplace les anciens “Articles 83”.
- Soit individuellement : cette offre succède alors au plan d’épargne retraite populaire (PERP) et auMadelin”.

Pourquoi cette mesure ?

L’objectif du nouveau PER proposé par le Gouvernement est double : proposer une épargne de long terme attractive et l'orienter davantage vers le financement des entreprises.

Jusqu’ici, l’épargne retraite existait à travers plusieurs produits financiers : PERP, PERCO, Article 83, Madelin…
 
  • Pour les épargnants, l’épargne retraite représentait beaucoup d’inconvénients : une offre d’épargne complexe, difficilement regroupable, des modalités rigides et des frais élevés.
  • Pour les entreprises, l’épargne retraite, insuffisamment développée et peu investie en actions, n’était pas plus avantageuse. De plus, les employeurs avaient du mal à proposer des produits d’épargne attractifs à leurs salariés.

Pour qui ?

Le nouveau plan d’épargne retraite proposé par le Gouvernement s’adresse à tous les particuliers et aux entreprises qui les proposent à leurs salariés.

Où en est-on ?

Le nouveau PER est commercialisé depuis le 1er octobre 2019 par une dizaine d’assureurs et gestionnaires d’actifs. D’autres acteurs prévoient un lancement entre novembre 2019 et mars 2020.

Le 1er octobre 2020, les anciens produits d’épargne retraite seront fermés à la commercialisation, sauf s'ils ont été modifiés pour être en conformité avec les règles du PER.

Les épargnants ont jusqu’au 1er janvier 2023 pour bénéficier d’un avantage fiscal exceptionnel en cas de transfert de l’assurance vie vers un nouveau PER.

D’ici fin 2022, le Gouvernement prévoit ainsi :
  • 300 Md€ d’encours pour l’épargne retraite (contre 230 Md€ à fin 2017)
  • 3 millions de PER incluant le nouveau PER et les anciens produits d’épargne retraite convertis en PER
Fin janvier 2020, plus de 83 000 nouveau PER ont été ouverts.

Comment ça fonctionne ?

Vous possédez déjà des produits d’épargne retraite ? Vous pouvez dès maintenant transférer tout ou une partie de votre épargne vers un nouveau PER.

Le PER vous permet de retirer votre épargne à tout moment pour l’achat d’une résidence principale, ou lors d’un accident de la vie.

Par ailleurs, il est désormais possible de garder le même PER tout au long de sa carrière, même si vous changez d’entreprise ou de métier.

Au moment de votre départ en retraite, vous pouvez, pour la part de l’épargne issue de l’épargne volontaire et de l’épargne salariale, choisir entre :
  • une sortie en rente, c’est-à-dire par un versement régulier jusqu’à votre décès,
  • une sortie en capital, c’est-à-dire la totalité du montant de votre épargne augmentée des intérêts en une seule fois ;
  • une combinaison entre plusieurs modalités de sortie.
La part de l’épargne issue de l’épargne obligatoire est soumise à une sortie en rente.

Par ailleurs, le nouveau PER présente des avantages fiscaux pour les épargnants :
  • Une déduction de l’assiette de l’impôt sur le revenu pour les versements volontaires, dans la limite de certains plafonds.
  • Une exonération d’impôt sur le revenu à l’entrée et à la sortie pour les sommes issues de l’intéressement, de la participation et des abondements employeurs versés dans un PER d’entreprise.
  • Jusqu’au 1er janvier 2023, un abattement fiscal doublé pour tout rachat d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans, si les sommes sont réinvesties dans un PER.

Pour les entreprises, ces avantages fiscaux sont doubles :
  • La suppression du forfait social :
  • Pour les entreprises de moins de 250 salariés : sur les sommes versées au titre de l'intéressement,
  • Pour les entreprises de moins de 50 salariés : sur les sommes versées au titre de l'intéressement et sur l’ensemble des versements d’épargne salariale (intéressement, participation et abondement de l’employeur).
  • Un forfait social réduit à 16% au lieu de 20% sur les versements en épargne retraite.

VOUS AVEZ D’AUTRES QUESTIONS ?

Liens secondaires