Mis à jour le lundi 27 avril 2020 à 16h30

Masques grand public

Point de situation

#TousMobilisés

Le port d’un masque grand public est préconisé dans certaines situations pour se protéger et protéger les autres. Il ne se substitue en aucune manière au respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale.

Depuis le début de la crise sanitaire, l’État se mobilise pour accroître le stock de masques grand public :

  • il agit pour renforcer la production sur le territoire national : avec son appui, les entreprises françaises industrielles fabriquent des masques de haute protection pour les Français, en adaptant pour certaines d’entre elles leurs outils de production.
  • dans la perspective du déconfinement, l’État met au service des Français un ensemble d’informations et de contacts leur permettant de fabriquer leur propre masque dans le respect du cadre défini par les autorités sanitaires et des spécifications de l’AFNOR (Association Française de NORmalisation).

Les informations essentielles

Protégeons-nous, portons tous des masques

  • Lorsqu’un malade du Covid19 ne porte pas de masque et que vous n’en portez pas non plus, votre niveau de protection contre le coronavirus est inexistant.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 ne porte pas de masque mais que vous en portez un, votre niveau de protection contre le coronavirus est faible.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous n’en portez pas, votre niveau de protection contre le coronavirus est modéré.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous en portez un également, votre niveau de protection contre le coronavirus est fort.

Attention, le masque ne remplace pas les gestes barrières. Il ajoute une barrière physique lorsque vous êtes en contact avec d’autres personnes.

Tout savoir sur le masque grand public

Comment bien porter son masque

Avant de mettre ou enlever le masque, lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydro-alcoolique.

Pour le mettre :

  • Tenez le masque par les lanières élastiques
  • Ajustez le masque de façon à recouvrir le nez, la bouche et le menton.

Pour l’enlever :

  • Décrochez les lanières élastiques pour décoller le masque de votre visage.

Il faut changer le masque :

  • Quand vous avez porté le masque 4h
  • Quand vous souhaitez boire ou manger
  • Si le masque s’humidifie
  • Si le masque est endommagé

Eviter de toucher et de le déplacer

Ne mettez pas le masque dans votre poche ou votre sac après l’avoir porté. En attendant de le laver, isolez-le dans un sac en plastique.

Ne le mettez jamais en position d’attente sur le front ou sur le menton ?

Attention, si vous êtes malade, ce masque n’est pas adapté. Demandez l’avis de votre médecin.

Ce masque n’est pas destiné au personnel soignant.

Comment entretenir son masque ?

Lavez le masque à la machine avec de la lessive. Au moins 30 minutes à 60° minimum.

Utiliser un sèche-linge ou un sèche-cheveux pour sécher votre masque, ou encore, le faire sécher à l’air libre sur une surface désinfectée.

Attention : Ce masque ne remplace pas les gestes barrières.

Il ajoute une barrière physique lorsque vous êtes en contact étroit avec d’autres personnes.

  • Lavez-vous très régulièrement les mains
  • Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir
  • Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le
  • Saluez sans serrer la main, évitez les embrassades
  • Respecter une distance de 1 mètre

 

Pour en savoir plus, les réponses à vos questions sur le masque grand public

Masques

À défaut d’un masque, est-il utile que je me protège le visage avec un foulard ou une écharpe lorsque je vais faire mes courses ou que je sors dans la rue ?

Il semble peu probable qu’ils soient efficaces pour se protéger, car les mailles des tissus utilisés laissent passer les virus. Aucune étude à ce jour n’en a démontré l’efficacité. De plus, ils exposent au risque de se toucher fréquemment le visage, et donc se contaminer à travers les mains.

Les visières peuvent-elles remplacer les masques grand public ?

Les visières sont un moyen supplémentaire de protection face aux virus transmis par les gouttelettes. Néanmoins, elles n’ont pas pour vocation de remplacer les masques pour le grand public. Les visières sont essentiellement utilisées en milieu hospitalier, où les soignants côtoient de nombreux malades. Le gouvernement, en lien avec les producteurs nationaux, travaille à la fabrication massive de masques grand public lavables, répondant à des normes strictes afin de pouvoir équiper toute la population.

De plus, pour rappel, le port de masque (et de visière) ne dispense pas d’une application rigoureuse des gestes barrières, de l’hygiène des mains et du respect de la distanciation sociale.

Masques : la France se mobilise


En lien direct avec la Direction Générale des Entreprises (DGE) du Ministère de l’Economie et des Finances et la Direction Générale de l’Armement (DGA), et sous l'impulsion du Comité stratégique de filière Mode et Luxe, les ateliers textile et habillement français se sont engagés dans un élan de solidarité sans précédent au service des Français.

Depuis le début de la crise sanitaire et alors que la plupart n’avaient jamais fabriqué de masques, ces ateliers français démontrent leur haut niveau de savoir-faire, d’agilité et de créativité.


Comment les entreprises françaises se mobilisent ?
 

L’État met à votre disposition les informations utiles pour identifier le matériel adapté, vous le procurer et réaliser étapes par étapes votre masque, avec ou sans machine à coudre, pour vous garantir un haut niveau de protection, dans le respect des spécifications de l'AFNOR. 
 

Comment fabriquer un masque ?

Approvisionnement : on fait le point


Depuis le début de la crise sanitaire, l’État se mobilise pour accroître le stock de masques et garantir aux Français l’accès à des masques de protection qui représentent pour eux un gage de sécurité complémentaire aux gestes barrières et aux mesures de distanciation sociales.


 

Il y aura suffisamment de masques dans le pays pour répondre aux besoins à partir du 11 mai.

  • La France recevra chaque semaine près de 20 millions de masques grand publics lavables à partir de mai.
  • La France produira 17 millions de masques textiles au 11 mai.

L’Etat, les collectivités, les entreprises, l’initiative privée, seront complémentaires :

  • des masques jetables ou lavables seront vendus dans les pharmacies et la grande distribution ;
  • les entreprises sont invitées à équiper leurs salariés de masques lorsque cela sera justifié par leurs situations de travail ;
  • les personnels de l’Etat et des collectivités locales sont également équipés, et les préfets disposeront d’une enveloppe pour soutenir, avec les départements et les régions, les plus petites collectivités ou les publics non couverts ;
  • des masques sont fournis aux personnels de l’Education nationale et des masques sont mis à disposition des enfants scolarisés, des collégiens et des lycéens ;
  • la Poste va mettre en place une plateforme de e-commerce , pour assurer la distribution de 10 millions de masques grand public aux PME-TPE de moins de 50 salariés et aux indépendants ;
  • les particuliers sont incités à se confectionner eux-mêmes des masques, selon les conditions recommandées par l’AFNOR et l’ANSM.

Des mesures de soutien à l’achat de masques sont mises en place :

  • l’Etat prendra en charge 50% du coût des masques grand public achetés depuis le 28 avril par les collectivités locales, dans la limite d’un prix de référence ; commandées par elles et livrées entre le 13 avril 2020, date à laquelle le Président de la République a annoncé le déconfinement à compter du 11 mai, et le 1er juin ;
  • une enveloppe hebdomadaire de 5 millions de masques lavables est destinée aux citoyens les plus précaires, via les CCAS et les acteurs associatifs.