Crise de l’eau à Mayotte - Annonce des mesures exceptionnelles pour les habitants de l’île

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 05/10/2023 |Modifié 05/10/2023

Mayotte connaît depuis plusieurs mois une importante pénurie d’eau. Cette crise est liée à des précipitations très insuffisantes lors de la saison des pluies 2022-2023, mais aussi au retard pris dans les investissements sur les moyens de production et le réseau au cours des dernières années.
Sous l’impulsion du Gouvernement, de nombreuses mesures ont déjà été prises afin d’accompagner les habitants de l’île pour faire face à cette pénurie : blocage des prix de l’eau vendue en magasin, installation de rampes à eau et de citernes d’eau sanitaire, distribution d’eau en bouteille aux personnes vulnérables. Pour autant, la persistance de la sécheresse réduira encore la disponibilité de l’eau au robinet dans les semaines à venir.
Compte tenu du caractère exceptionnel de cette crise et des conséquences pour les Mahorais, Elisabeth BORNE, Première ministre, a réuni ce jeudi 5 octobre à l’Hôtel de Matignon l’ensemble des ministres impliqués :
    • M. Gérald DARMANIN, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer
    • M. Sébastien LECORNU, ministre des Armées
    • M. Gabriel ATTAL, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse
    • M. Marc FESNEAU, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire
    • M. Aurélien ROUSSEAU, ministre de la Santé et de la Prévention
    • Mme Aurore BERGÉ, ministre des Solidarités et des Familles
    • Mme Olivia GRÉGOIRE, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, chargée des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme
    • M. Philippe VIGIER, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, chargé des Outre-mer
    • Mme Sarah EL HAIRY, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée de la Biodiversité
La Première ministre a rappelé à cette occasion que l’approvisionnement de la population en eau potable était la priorité du Gouvernement pour Mayotte dans les semaines à venir, et qu’il y avait un devoir de solidarité nationale au profit de la population mahoraise.
La Première ministre a décidé que les abonnés au service de l’eau n’auraient pas à payer les factures des mois de septembre à décembre 2023, compte tenu de la dégradation très importante du service rendu au public.
La Première ministre a également décidé d’acheminer depuis La Réunion et depuis l’Hexagone des bouteilles d’eau en plus grande quantité. A ce stade, l’eau est distribuée aux personnes les plus fragiles (environ 51 000 personnes concernées). L’objectif est d’élargir progressivement le public bénéficiaire, à horizon mi-novembre compte-tenu des délais du transport maritime. 300 militaires et civils seront déployés à Mayotte pour assurer la logistique de cette distribution.
Des renforts spécifiques ont été mobilisés pour les écoles, où 50 assistants d’éducation supplémentaires seront recrutés pour assurer la distribution de l’eau aux élèves. De plus, 30 personnels soignants renforceront les effectifs du centre hospitalier de Mamoudzou dans les prochains jours.
Enfin, un dispositif d’aides aux entreprises de tous secteurs en difficulté en raison des pénuries d’eau sera mis en place courant novembre.

Partager la page

Le choix de la rédaction