Analyse économique et évaluation des politiques publiques

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 22/12/2023 |Modifié 22/12/2023

À l’issue de plusieurs mois de travail, Jean-Luc Tavernier, directeur général de l’Insee et Nicolas Véron, économiste à Bruegel et au Peterson Institute, ont remis à la Première ministre le rapport établi dans le cadre de la mission qu’elle leur a confié sur les organismes d’analyse économique et l’évaluation des politiques publiques.
Élisabeth BORNE salue leur travail et tient à les remercier pour leur rapport approfondi.
La Première ministre partage les principales conclusions du rapport notamment :
  • l'écosystème d’organismes produisant de l'analyse conjoncturelle et économique en France s'est fortement développé grâce au financement continu assuré par l'État. Il permet aujourd’hui d’éclairer le débat public par une pluralité d’analyses riches et de qualité.
  • le développement de l'écosystème d'évaluations de politiques publiques doit se poursuivre en renforçant les soutiens et leurs modalités. Il est essentiel de continuer à investir dans ces organismes afin de garantir des politiques publiques fondées sur des analyses solides et objectives.
En outre, la Première ministre soutient la proposition de rapprochement entre l'OCFE (Observatoire français des conjonctures économiques) et le Cepii (Centre d'études prospectives et d'informations internationales) compte tenu de leur forte complémentarité scientifique. Leur fusion permettrait de doter la France d'un organisme de recherche et d'expertise économique sur les questions françaises et internationales à la visibilité européenne.
La Première ministre engage son Gouvernement à continuer de soutenir l'écosystème des organismes d'analyse et d'expertise économique en France. Elle reconnaît l'importance de ces acteurs pour une meilleure compréhension des enjeux économiques actuels et la mise en place de politiques publiques efficaces.

Partager la page

Le choix de la rédaction