Une nouvelle étiquette énergie pour l'équipement de la maison

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 02/03/2021

Depuis le 1er mars 2021, une nouvelle étiquette énergie a fait son apparition en magasin et en ligne sur cinq groupes d'appareils, dont les lave-linge et les réfrigérateurs. Explications.

Partager la page

Photo : Getty images
L’étiquette énergie fait peau neuve. Depuis le 1 er mars 2021, en effet, une nouvelle étiquette énergie a fait son apparition en magasin et en ligne sur cinq groupes d’appareils :
  • lave-vaisselle ;
  • lave-linge et lave-linge séchant ;
  • réfrigérateurs/congélateurs ;
  • ampoules ;
  • téléviseurs et écrans.
Mise en place dans toute l’Union européenne en 1995 , la précédente étiquette énergie était devenue désuète en raison de la performance de plus en plus grande des appareils. Des classes supérieures avaient dû être ajoutées pour aboutir à une échelle allant de G à A+++. Le consommateur pouvait s’y perdre !

En vidéo, faites des économies grâce à la nouvelle étiquette énergie

Faites des économies grâce à la nouvelle étiquette énergie !

Ce qui change concrètement

Cette nouvelle étiquette énergie signe le retour à une échelle de A à G . Ainsi, par exemple, un réfrigérateur anciennement étiqueté A+++ peut passer dans la classe C, même s’il est aussi efficace qu’auparavant sur le plan énergétique. L’idée est de « vider » les classes A et B, pour encourager la conception de nouveaux produits encore plus économes en énergie qui pourront être intégrés dans ces classes.
Exemple d'étiquette énergie avant/après pour un réfrigérateur
Photo : Ademe
L'étiquette énergie version 2021 intègre par ailleurs un QR code qui permet d’accéder à une base de données électronique des produits (disponible courant 2021), ainsi que des icônes plus lisibles .

Faites des économies

L’objectif de cette révision est multiple :
  • accroitre la transparence pour les consommateurs ;
  • accroitre les exigences en matière d’écoconception, notamment réparabilité ou recyclabilité des produits ;
  • stimuler les progrès techniques (la désormais classe A est très exigeante et sera difficile à trouver en 2021) ;
  • réaliser des économies d’énergie.