« Plantes en danger », une campagne sur les insectes nuisibles

Publié 07/07/2022

Plusieurs insectes nuisibles venant d’autres continents parviennent sur le territoire français. Ils menacent la végétation en France. Une campagne est lancée : « Plantes en danger ».

Partager la page

Le visuel de la campagne
Source : ministère chargé de l'Agriculture
Vous ne connaissez certainement pas la Xylella fastidiosa, le scarabée japonais ou les capricornes asiatiques. Normal, ils voyagent incognito se nichant dans les bagages retours des voyageurs, touristes ou professionnels.
Malheureusement ils ne sont pas les seuls, d’autres insectes mais aussi des bactéries et des virus viennent compléter le tableau. Or, ces invités surprises sont des nuisibles mettant en danger les végétaux poussant en France.

Les moyens d'action

Les étapes qui conduisent à une invasion sont connues. Il est possible d’éviter l’introduction de ces hôtes indésirables tout comme leur propagation avec des stratégies de surveillance adaptées à chaque filière.
Chaque année, environ 1 500 interceptions de plantes, fruits et légumes aux frontières de l’Union européenne permettent d’éviter l’introduction d’organismes nuisibles (insectes, bactéries…) interdits. Production agricole, sécurité alimentaire, protection de l’environnement et du développement économique… Cette surveillance est fondamentale pour plusieurs aspects.
La campagne du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire vise à sensibiliser le grand public, les particuliers, jardiniers amateurs, et les inciter à être vigilants et à signaler tout signe ou symptôme inhabituel présent sur les plantes autour de chez eux.

Haro sur trois nuisibles prioritaires

  • La bactérie Xylella fastidiosa est présente en Corse, en Occitanie et en région PACA. Son mode de transmission par des insectes vecteurs et la multiplicité des plantes hôtes rendent sa propagation très dangereuse.
  • Le scarabée japonais (Popillia japonica) se déplace facilement sur de grandes distances par les moyens de transports (camions, trains, etc.). Il est polyphage (se nourrit de nombreuses espèces végétales). Il n’a pas encore été détecté en France mais est présent en Italie et au sud de la Suisse.
  • Les capricornes asiatiques (Anoplophora) plusieurs foyers ont été détectés en France ces dernières années. L'introduction de ces insectes est liée au transport d'emballages en bois et de bonsaïs en provenance d'Asie.
Ces trois nuisibles sont des organismes de quarantaine prioritaires, suivant le règlement européen 2016/2031/UE : leur incidence économique, environnementale ou sociale potentielle est considérée comme la plus grave pour le territoire de l'Union européenne.