La troisième révolution agricole avec les robots

Publié 22/06/2022

Les robots agricoles servent l’agriculture raisonnée et la transition écologique. Ils sont déjà une réalité sur le terrain.

Partager la page

Un robot agricole au travail dans un champ
Source : Getty
Un nouveau chapitre de l'histoire agricole s'ouvre avec la troisième révolution agricole, après le machinisme et l'agrochimie. Celle-ci se fonde sur les trois piliers que sont le numérique, la robotique et la génétique.

De nos jours, avec la robotique, les machines agricoles permettent de s’affranchir de tâches pénibles et répétitives. Mais leur atout principal provient de l’informatique embarquée et l’intelligence artificielle dont elles sont dotées et de la gestion performante des big-data.
Identifiée comme l’un des piliers de la troisième révolution agricole, la robotique est porteuse de grandes promesses pour aider le secteur à relever les défis qui l’attendent.
Le champ des équipements agricoles bénéficie de plus en plus de la révolution numérique et de l’intelligence artificielle. Ces technologies embarquées permettent d’optimiser très efficacement l’utilisation des intrants - fertilisants, produits phytosanitaires - pour une production raisonnée et respectueuse de l’environnement.

France 2030 nourrit les ambitions de la 3e révolution agricole

Dans le plan France 2030, et la feuille de route « Agriculture et Numérique » présentée à l’occasion du Salon international de l'agriculture 2022, des moyens financiers sans précédent sont engagés pour accompagner les acteurs en pointe dans le domaine du numérique : agriculteurs, instituts techniques privés et publics, start-up…

Des robots au sol…

Un robot désherbeur en action
Source : ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation souveraine
Parmi les possibilités offertes par ces équipements dernier cri, citons les robots de désherbage pour les cultures de maraîchage, pour les vignes et autres cultures.

Équipées de capteurs et logiciels, ces solutions de désherbage automatisées remplacent avantageusement les produits phytosanitaires pour se débarrasser des mauvaises herbes. Elles permettent en outre de s'affranchir d'une main d'œuvre spécifique pour un travail pénible.

... et dans les airs

Un drone agricole dans une parcelle
Source : ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation souveraine
Les robots fonctionnent dans les airs. Les drones survolent désormais de nombreuses parcelles. Les capteurs embarqués enregistrent des données précises permettant d’établir la cartographie des parcelles et déceler des parties carencées par exemple en fertilisants, en eau, etc.
Avec ses fonctions d'épandage, le drone intervient de manière précise en apportant les quantités nécessaires strictement localisées. Une précision pour une pratique agricole plus durable et raisonnée.