La souveraineté numérique à l'honneur de VivaTech 2023

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 15/06/2023 France 2030

Le président de la République est allé le 14 juin 2023 au salon Viva Technology, à Paris, dédié à la « tech » et à l'innovation.

Un circuit informatique.
À l'occasion d'une semaine dédiée à l'indépendance du pays, le président de la République est allé le 15 juin 2023 au salon Viva Technology, événement de la « tech » et de l'innovation. 
Au cours d'une table ronde avec des chefs d'entreprise, Emmanuel Macron a développé son ambition en matière d'innovation, de numérique et d'intelligence artificielle (IA) avec des annonces fortes qui s'articulent au autour de trois volets :
  1. Innovation,
  2. Questions sociétales,
  3. Réglementation.

Innovation technologique

Pour consolider le positionnement de la France en matière d'innovation technologique, le chef de l'État a annoncé plusieurs mesures.
  • Démultiplier le nombre de talents français : financement à hauteur de 500 millions d'euros de 5 à 10 IA-Clusters (pour doubler le nombre de formations en IA, créer trois pôles d'excellence de niveau mondial et renforcer les structures existantes).
  • Soutenir le développement de l'IA générative avec le renforcement du calculateur Jean Zay (50 millions d'euros d'investissement), et un nouveau calculateur Exascale pour répondre dans la durée aux besoins d'entrainement de giga-modèles d'IA (205 millions d'euros d'investissement).
  • Soutenir les meilleures start-up et lancer un grand challenge sur l'IA d'usage général pour attirer les meilleurs talents en France (40 millions d'euros).
  • Développer les bases de données en langue française (40 millions d'euros d'investissement).
  • Développer des usages internes à l’État de l'IA et à l'achat public : une première équipe est déjà en place pour produire un LLM (large language model) destiné à assister les agents répondant aux messages de ServicePublic+.

Questions sociétales

Pour étudier les questions sociétales que soulève l'utilisation de l'IA, la France entend :
  • lancer une mission pour évaluer les impacts économiques et sociaux des technologies,
  • mobiliser le Partenariat mondial pour l'IA (PMIA), réseau de recherche qui rassemble tous nos grands partenaires,
  • renforcer l'éducation à l'utilisation de l'IA

Réglementation

Enfin, la France souhaite mettre en œuvre une règlementation efficiente autour de l'IA.
L'objectif est à la fois fournir un socle juridique sécurisé et stabilisé favorable à une innovation raisonnée et éviter les dérives.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction