L’État s'engage aux côtés de la municipalité de Montreuil-Bellay pour la création d'un site mémoriel unique sur l'ancien camp d'internement des gens du voyage (1941-1946)

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 08/03/2023 |Modifié 08/03/2023

La Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement (DIHAL) était présente aux côtés des services de l’État local, de la mairie de Montreuil-Bellay, du Centre régional Résistance et Liberté de Thouars, de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH), du Département et de l'ONAC-VG, mardi 28 février, au comité de pilotage organisé dans les locaux de la sous-préfecture de Saumur.

La municipalité porte en effet un projet culturel sur l'ancien de camp qui a interné 1850 personnes de la communauté tsigane et gens et du voyage entre 1941 et 1946. Ce projet, unique et emblématique d'une mémoire parfois oubliée, vise à sauvegarder les vestiges existants ainsi qu'à créer un espace d'exposition dans un bâtiment attenant au site.
Après un premier comité de pilotage national organisé en octobre dernier en visioconférence et suite à l'annonce de ce projet par la Première Ministre lors de la présentation du Plan de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et les discriminations 2023-2026, cette seconde réunion en présentiel fut l'occasion de présenter le projet à l'ensemble des partenaires présents, de faire un point d'étape sur l'avancement du projet mais aussi de visiter les futurs locaux de l'espace d'exposition qui devrait le jour d'ici la fin d'année 2025.
La DIHAL, qui assure le secrétariat et l'animation de la Commission nationale consultative des gens du voyage, suit avec une grande attention, notamment depuis sa refondation en 2015, l'activité du site de Montreuil-Bellay. En octobre 2016, un hommage national y avait d'ailleurs été rendu par le Président François Hollande.
Pour aller plus loin :
Pour info, de gauche à droite : Sébastien TUSSEAU (coordonnateur du schéma départemental d'accueil et d'habitat des gens du voyage du Maine-et-Loire), Anne LHEMANNE-GRONDIN (sous-préfecture de Saumur), Marc BONNIN (Maire de Montreuil-Bellay), Marie-Pervenche PLAZA (sous-préfète de Saumur), Georges BOS (sous-préfet, directeur de la mission Logement de la DIHAL), Didier ROUSSEAU (conseiller départemental), Izia VIENNOT (cheffe de projet, DIHAL), Virginie DAUDIN (directrice du Centre régional Résistance et Liberté de Thouars), Mariette SOUCHET (première adjointe au maire de Montreuil-Bellay), Florian STADLER (conseiller départemental), Dominique RAIMBOURG (Président de la Commission nationale consultative des gens du voyage).

Partager la page