France 2030 : L’Observatoire Français des Ressources Minérales pour les filières Industrielles lancé officiellement

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 02/12/2022 |Modifié 02/12/2022

L’OFREMI, observatoire français des ressources minérales pour les filières industrielles, a été officiellement lancé le 29 novembre 2022, en présence d’Agnès PANNIER-RUNACHER, ministre de la Transition énergétique et de Roland LESCURE, ministre chargé de l’Industrie, afin de renforcer la résilience et la souveraineté des principales filières industrielles, en les aidant à sécuriser leur approvisionnement en ressources minérales.

Améliorer la connaissance des enjeux de la chaine de valeur des métaux critiques : un enjeu de France 2030
La transition énergétique et la décarbonation de notre économie impliquent de maitriser la chaine de valeur de certains métaux critiques, notamment le lithium, le nickel, le cobalt, le titane et les terres rares. Ces métaux sont indispensables pour la fabrication des batteries des voitures électriques, des génératrices des éoliennes ou encore des réseaux intelligents.
En appui aux pouvoirs publics et à l’industrie, cet observatoire rassemble les compétences des principaux experts français du domaine : BRGM, CEA, IFPEN, ADEME, IFRI, CNAM. Cette cellule d’intelligence économique sera donc un lieu d’échanges entre experts, industriels et administrations, dans le but de mettre à disposition une veille stratégique, économique et technique mutualisée portant sur les chaines mondiales d’approvisionnement et les besoins actuels et futurs des filières industrielles, et de produire des analyses de risques et de vulnérabilités.
Financé par France 2030 à hauteur de 6 millions d’euros pour les deux premières années de son activité, l’OFREMI va ainsi contribuer à la sécurisation des approvisionnements de l’industrie française, conformément à l’une des recommandations du rapport remis au gouvernement par Philippe Varin en début d’année. Les partenaires privés sont également associés, à l’instar du GIFAS, de la PFA, de l’A3M ou de France industrie.
France 2030 fait de la sécurisation de l’accès aux matières premières un de ses leviers clés en consacrant 2,9 Mds€ pour investir dans le renforcement de la résilience et la durabilité de nos approvisionnements qui vont de pair avec les objectifs de réindustrialisation de la France.

Partager la page