France 2030 : 11 projets lauréats financés pour mieux comprendre et se préparer à répondre aux maladies infectieuses émergentes pour près de 22 millions d’euros

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 08/11/2023 |Modifié 08/11/2023

Dans le cadre de France2030, Sébastien Lecornu, Ministère des Armées, Sylvie Retailleau, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Marc Fesneaux, Ministère de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Aurélien Rousseau, Ministère de la Santé, avec Bruno Bonnell, Secrétariat général pour l'investissement, et Lise ALTER, directrice de l’Agence de l’innovation en santé, annoncent les 11 lauréats du programme de recherche maladies infectieuses émergentes (PEPR MIE) de France2030 Avec un financement de près de 22 millions d’euros, 11 projets interdisciplinaires de recherche fondamentale, de recherche pour le développement de contremesures, ainsi qu’en santé publique et sciences humaines et sociales seront soutenus.

L’État a fait de la recherche et de l’innovation en santé un des axes stratégiques du plan France 2030 avec son volet santé « Innovation santé 2030 » mis en œuvre par l’Agence de l’innovation en santé pour faire de la France un pays leader en Europe dans ce domaine.

France 2030 : une stratégie pour renforcer la préparation et la réponse de l’État face aux risques de survenue d’une nouvelle crise sanitaire

Lancée depuis plus de deux ans, la stratégie d'accélération maladies infectieuses émergentes (MIE) et menaces NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) a pour objectif de comprendre, prévenir et contrôler les phénomènes d’émergence ou de réémergence de maladies infectieuses, ainsi que de faire face aux menaces NRBC intentionnelles ou accidentelles.
Cette stratégie vise à renforcer une préparation de la France face aux risques de survenue d’une nouvelle crise sanitaire majeure et à développer notre capacité de réponse à l’échelle nationale, en articulation avec l’échelle européenne, avec une approche « une seule santé » intégrant les liens entre les santés humaine, animale et des écosystèmes.
La stratégie dispose d’un volet recherche important avec deux programmes de recherche (PEPR) complémentaires :
le PEPR MIE, piloté par l’Inserm à travers l’ANRS I Maladies infectieuses émergentes (ANRS I MIE), doit permettre de mieux comprendre comment prévenir et contrôler efficacement les phénomènes d’émergence des maladies infectieuses, mais également développer des contre-mesures pour diagnostiquer, protéger ou traiter les personnes. et permettre la mise en place de politiques de santé fondées sur les évidences scientifiques et adaptés au contexte spécifique de la crise.
le PEPR PREZODE (pour Preventing Zoonotic Diseases Emergence), piloté par l’IRD, le CIRAD, et l’INRAE, doit renforcer la production de connaissances et le développement d’outils pour définir des stratégies innovantes de réduction des risques et de détection précoce des émergences. Les premiers résultats de ses dispositifs sont attendus début 2024.

Programme de recherche MIE : 11 projets de recherche sur les maladies infectieuses émergentes soutenus

Les ministres annoncent aujourd’hui les lauréats de l’appel à projets du programme de recherche MIE (PEPR MIE) dont l’objectif est de soutenir des projets interdisciplinaires de recherche fondamentale, de recherche pour le développement de contremesures, ainsi qu’en santé publique et sciences humaines et sociales.
Le PEPR MIE se décline en trois volets :
Volet 1 : Accélérer l’acquisition de connaissances fondamentales sur les maladies infectieuses émergentes
Volet 2 : Promouvoir l’innovation et développer de nouveaux traitements, vaccins et autres outils de prévention, diagnostics et outils de surveillance pour les maladies infectieuses émergentes
Volet 3 : Permettre aux politiques publiques et à la société de faire face aux crises épidémiques
A l’issue de l’évaluation par un jury d’experts international des 37 projets éligibles, 11 projets de recherche ont été sélectionnés et sont financés pour un montant total d’aide de près de 22 millions d’euros, opéré pour le compte du programme par l’ANRS I MIE pour l’Inserm.
7 projets ont été déposés sur le volet 1 de l’appel à projets, 2 projets sur le volet 2 et 2 projets sur le volet 3 :
Les projets retenus pour le volet 1 portent sur l’étude approfondie des mécanismes d’infection de différents pathogènes ciblés dans la stratégie, la compréhension des dynamiques de transmission et circulation de ces pathogènes, l’identification des facteurs biologiques déterminants de la maladie ou encore l’identification des voies immunitaires d’intérêt pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.
Les projets du volet 2 se concentrent sur les aspects liés au développement de méthodes de diagnostic innovantes et de traitements antiviraux à composants multiples afin de détecter et de combattre plus efficacement les pathogènes ciblés.
Enfin les projets du 3ème volet portent sur la dimension de la communication aux populations à la préparation et à la réponse à un risque épidémique et l’analyse facteurs influençant l’acceptation et l’accessibilité des mesures de lutte contre les épidémies comme les vaccins.
Les projets sélectionnés ainsi que la liste complète des équipes lauréates sont détaillés en annexe.
Les lauréats de l’AAP du PEPR PREZODE seront annoncés au cours du premier trimestre 2024.

Partager la page