Éducation : des moyens renforcés à la rentrée 2024

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 22/12/2023 |Modifié 22/12/2023

L’année scolaire 2024-2025 sera marquée par moins d’élèves par classe dans le premier degré public et des créations d’emplois dans le second, permettant la mise en œuvre du « choc des savoirs ».

Des écoliers lèvent la main dans une classe.
Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a présenté jeudi 21 décembre l’ensemble des mesures nouvelles prévues pour la rentrée scolaire 2024 et leur répartition par académie.
Dans le premier degré public, le nombre d’élèves par classe devrait atteindre le niveau le plus bas depuis que cet indicateur est mesuré. L’enseignement primaire accueillait 21,5 élèves par classe en moyenne en 2023, contre 23,2 en 2017. Ce chiffre devrait encore diminuer à la rentrée 2024.
Une évolution historique qui devrait permettre de répondre aux priorités du ministère pour l’école primaire.
Dans le second degré public, des créations d’emplois permettront la mise en œuvre du « choc des savoirs » annoncé par le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse le 5 décembre.
Le budget 2024 de l’éducation nationale et de la jeunesse est le premier budget de la nation, avec 63,8 milliards d’euros, en hausse de 4,1 milliards d’euros par rapport au budget inscrit dans la loi de finances initiale 2023.

Pour aller plus loin :

Rentrée scolaire 2024 : des moyens renforcés pour mettre en œuvre le choc des savoirs

Lire le communiqué du ministère

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !