Crues et inondations : les comportements qui sauvent

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 10/01/2022 | Modifié 17/08/2022

Plusieurs départements ont été victimes d'inondations suite aux violents épisodes d'orages qui se sont déversés sur la France. On vous rappelle les bons comportements à adopter pour rester en sécurité.

Partager la page

Une personne marche dans une partie inondée
Source : Getty
Pour se préparer et se protéger des pluies et inondations, il faut avoir pour réflexe d’adopter les bons comportements : ne pas s'approcher des cours d'eau, ne pas prendre sa voiture, ne pas descendre en sous-sol... En cas d’inondation, les réseaux d’eau courante, d’électricité ou de téléphone peuvent être coupés pendant plusieurs jours. Il est donc important de se préparer à vivre en autonomie pendant quelques jours. Le risque d'inondation est le premier risque naturel en France métropolitaine :
  • 17 millions de Français vivent en zone inondable.
  • plus de 10 000 communes sont concernées.

Les 8 comportements à adopter

  • Je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels ;
  • je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements ;
  • je me soucie des personnes proches (voisins et personnes vulnérables) ;
  • je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts ;
  • je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre ;
  • je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur en étage ;
  • je ne m’engage ni en voiture ni à pied (pont submersible, gué, passage souterrain…Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture) ;
  • je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité.
Les 8 comportements à adopter en cas de risque d'inondation
Source : ministère de la Transition écologique

Restez informés avec le site Vigicrues

La vigilance crues permet une surveillance continue des principaux cours d’eau du territoire métropolitain, soit 23 000 kilomètres, pour prévenir les crues et les inondations.

En cas de risques de crue dans les 24 heures à venir, Vigicrues avertit les autorités et le public pour qu’ils puissent agir en conséquence et gérer la situation de manière appropriée.