Un garçon explore la nature, des jumelles vissées sur les yeux.
Source : ministère de l'Éducation nationale

Cet été, inscrivez votre enfant en colo !

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 14/04/2022

Organisées pendant les vacances et les temps de loisirs, les colonies de vacances favorisent l’apprentissage de la vie en collectivité, l’initiative, la créativité, la prise de responsabilités, le développement de l’autonomie et de l’esprit critique.

Partager la page

À la mer, à la montagne ou à la campagne, trouvez la colo qui est faîte pour votre enfant !

Se (re)trouver en colo

Les longues périodes de confinement, puis de déconfinement progressif depuis deux ans, ont bouleversé le quotidien des enfants et des jeunes, en limitant leurs interactions sociales et en rendant plus difficiles les réponses à leurs besoins psychologiques, cognitifs ou physiques nécessaires à leur épanouissement.
Dans ce contexte, la campagne de communication « À nous les colos » a pour objectif de (re)mettre en avant l’intérêt des colonies de vacances auprès des enfants et de leurs familles, leurs nombreux bénéfices et enjeux (expérience de vie collective, mixité fille/garçon, ruraux/urbains, découverte d’activités, de territoires, autonomie, etc.), et la diversité des choix qui s’offrent à eux.
Organisées pendant les vacances et les temps de loisir, les colonies de vacances favorisent l’apprentissage de la vie en collectivité, l’initiative, la créativité, la prise de responsabilités, le développement de l’autonomie et de l’esprit critique.

Le retour des vacances apprenantes

Par ailleurs, l’opération Vacances apprenantes est également reconduite !
Les « colos apprenantes », qui font partie de ce dispositif, offrent la possibilité aux enfants et aux jeunes de renforcer savoirs et compétences de manière ludique et de préparer ainsi dans de bonnes conditions la rentrée prochaine.
(RE)prendre l'air en colo #encolo
Source : ministère de l'Éducation nationale

(RE)prendre l'air en colo #encolo

Soutien financier

Une aide de l’État pouvant atteindre 80% du coût du séjour (plafonnée à 400 € par mineur et par semaine) est versée aux collectivités partenaires pour permettre aux enfants et jeunes de partir dans ces séjours labellisés.
L’État apportera aux collectivités et aux associations un soutien financier de 400 € à 500 € par jeune et par semaine.
Cette volonté est d’autant plus importante que, chaque année, ce sont plus de 3 millions d’enfants qui n’ont pas la chance de partir en vacances.

Le choix de la rédaction